Publié par : mtgeneve | 27 janvier 2017

Nouvelles études sur la MT dans les prisons

prison-meditating

On sait que les détenus sont parmi les personnes les plus stressées dans la société. Des études ont montré que 85% d’entre eux, en plus du traumatisme évident de la vie en prison, ont été victimes de la criminalité, de la violence et de diverses formes d’abus. Deux études scientifiques publiées en janvier 2017 mesurent la réduction du stress chez des détenus par la pratique de la Méditation Transcendantale. L’une de ces études est la première à se concentrer sur un groupe de femmes.

La première étude est un essai randomisé et contrôlé de 181 hommes dans une prison d’état en Orégon (Etats-Unis).

Résultats : sur une période de quatre mois, la Méditation Transcendantale réduit significativement le total des symptômes de traumatismes, l’anxiété, la dépression, la dissociation et les problèmes de sommeil ainsi que le stress perçu.Dans le groupe MT, il a été observé une réduction de 47% du total des symptômes de traumatisme avec 56% de réduction chez les sujets qui souffraient de niveaux particulièrement élevés de traumatisme. Il a été noté un respect élevé des instructions parmi les sujets attribués au groupe MT : 80% ont continué à pratiquer la MT tous les jours durant les quatre mois de l’étude (dans une étude randomisée, les sujets se voient attribuer au hasard de suivre le cours MT ou de faire partie d’un groupe témoin. Dans ce cas les sujets témoins ont pu apprendre la MT après l’étude).

« J’ai observé des détenus apprendre la Méditation Transcendantale et devenir plus humains après une période longue et isolée durant laquelle ils étaient devenus moins humains, » dit le professeur de justice criminelle Tom O’Conner , l’un des auteurs de l’étude. « La MT aide à éveiller, à approfondir et à solidifier le type de processus de transformation dont nous avons tant besoin dans notre système carcéral si lourd et si coûteux. »

Une seconde étude, similaire, s’est concentrée sur un groupe de femmes détenues en Oregon, qui souffrent d’encore davantage de traumatismes mentaux et émotionnels ainsi que d’abus sexuels que les hommes détenus. Des niveaux de réduction du stress comparables à l’étude sur les détenus masculins a été constatée. Le témoignage d’une détenue : « Il a été difficile de trouver de la paix et du bonheur dans un tel environnement (la prison) … Le fait de méditer deux fois par jour m’a permis de diminuer mon niveau de stress, de me reconnecter et de me centrer à des niveaux plus profonds, et de me retirer, de réfléchir, de résoudre les problèmes…. Méditer aide à faciliter ma clarté mentale, tout en me calmant. La MT ne m’a pas seulement aidée mentalement, ma santé physique s’est aussi améliorée. Ma tension artérielle a diminué et mon sommeil, bien que je souffre d’insomnie, est plus profond et plus détendu. Je me sens plus énergisée. »

Les résultats de ces deux études confirment les bienfaits déjà constatés lors d’études précédentes en milieu carcéral, comme une diminution des comportements obsessifs-compulsifs, une amélioration des relations sociales, une diminution de l’anxiété et des névroses.

tm-in-criminal-rehabilitation1Comme l’explique le médecin Charles Elder, « un avantage principal de la technique de MT est un protocole d’intervention standardisé qui a tenu le test du temps…. Une fois qu’une personne a appris la technique de Méditation Transcendantale, une personne peut utiliser son aptitude pour sa vie entière, comme outil de gestion du stress, apportant des bienfaits continus dans toute une étendue de domaines. En plus de d’aider le détenu à supporter le stress de l’incarcération, il y a une variété “d’effets secondaires positifs,” de la diminution du récidivisme à une meilleure santé cardiovasculaire. »

Ces études, financées par la Fondation David Lynch, ont été publiées dans le Permanente Journal (revue de recherche médicale). Nous invitons les responsables des prisons en Suisse, ainsi que toute personne désireuse d’aider les victimes du stress traumatique, à s’informer davantage sur les bienfaits de la MT et à nous aider à mettre cet outil précieux à disposition de celles et ceux qui ont besoin de rebondir et de retrouver une place dans la société.

Les liens suivants donnent davantage de détails sur ces études ainsi que des témoignages de détenus (en anglais) : — Etude dans la prison de femmes Communiqué de presse incluant témoignagesEtude dans la prison pour hommesLe travail de la Fondation David Lynch dans les prisons

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :