Publié par : mtgeneve | 3 septembre 2017

Hommage à David Morgan

2951Le journal britannique The Guardian a annoncé le 29 août dernier le décès du financier britannique David Morgan à l’âge de 83 ans. Il fut le tout premier occidental initié à la technique de Méditation Transcendantale (MT), par Maharishi lui-même en 1958.

L’obituaire écrit pour The Guardian par ami son Vesey Crighton décrit David Morgan comme un banquier d’investissement devenu président du groupe M&G mais « qui avait aussi un côté spirituel, à la longue association avec la Méditation Transcendantale telle que pratiquée par l’enseignant indien Maharishi Mahesh Yogi. »

Le groupe M&G est l’une des principales sociétés de gestion d’actifs dans le monde, avec 320,6 milliards d’actifs actuellement en gestion, principalement pour des clients en Europe et en Asie.

Basé à Londres, David Morgan avait aussi travaillé à New York et Hong Kong.

Rencontre avec Maharishi

C’est en 1958, alors jeune courtier pour Charles Bradburne & Co à Penang en Malaisie, que David Morgan apprend la MT de Maharishi lui-même. Fraîchement arrivé d’Inde, Maharishi commençait tout juste son entreprise de mettre sa technique simple et naturelle à la disposition du monde entier. Selon Maharishi lui-même, David fut le premier occidental à qui il enseigna la MT.

C’est David Morgan qui organisa alors le voyage de Maharishi à Hawaii puis sur le continent américain, le début d’une période intensive de voyages et d’enseignement durant laquelle des millions de personnes apprirent la MT.

« Bien que David possédât un bon jugement, » écrit Vesey Crighton, « les collègues le décrivaient comme ayant presque l’air d’être dans un autre monde, une caractéristique inhabituelle dans le monde dur et terre-à-terre de la banque d’investissement.»

Au fil de sa remarquable carrière financière, David demeura un grand supporter de Maharishi et un conseiller informel, prenant parfois l’avion de Londres le weekend pour rejoindre Maharishi. Exemple de leurs discussions : une profonde réflexion sur la façon dont un fonds d’investissement pourrait refléter la parfaite stabilité et productivité du niveau le plus profond de la création, le silence et l’énergie auxquels on s’ouvre dans la pratique de la MT, notre « trésor intérieur» d’où émerge une abondance de calme, d’efficacité, de conscience, de créativité et d’amour.

David Morgan était aussi l’un des directeurs du Fonds Maharishi de développement mondial.

Lire l’obituaire du Gardian

 

 

 

Publicités
Publié par : mtgeneve | 22 août 2017

La MT contre les addictions

2017-02-25-06-48-04-900x600-1La technique de Méditation Transcendantale a fait ses preuves comme aide efficace pour celles et ceux qui souhaitent surmonter une addiction. Qu’en dit la science ? Et que dit de son expérience la genevoise Clémentine (prénom d’emprunt) ? Bref entretien ci-dessous.

En Suisse comme ailleurs, un grand nombre de personnes souffrent de diverses formes d’addiction : alcool, drogues, co-dépendance, jeux d’argent, etc.  Des programmes efficaces existent toutefois pour s’en sortir, programmes qui recommandent souvent la pratique de la méditation.

Recherche scientifique

La technique de MT est particulièrement efficace car elle procure un repos profond qui libère du stress, des tensions et des traumatismes, ainsi qu’un bien-être, une stabilité et une sérénité tangibles. Elle augmente notamment la production de sérotonine, l’hormone du bonheur, et fournit ainsi les bases nécessaires pour rebondir et jouir de la vie sans artifices.

Durant les dernières décennies, 14 études scientifiques impliquant un total de 4000 sujets ont évalué l’impact de la MT sur l’abus d’alcool. Une étude montre par exemple une efficacité 2 à 4 fois plus grande de la MT par rapport à d’autres programmes de traitement. Dans les cas d’addiction lourde, le résultat est jusqu’à 10 fois plus marqué avec la MT.

Une méta-analyse comparant 10 études sur l’impact de la MT sur les usagers de drogues douces ou dures avec 91 études sur d’autres traitements de la toxicomanie montre que la MT est 3 à 9 fois plus bénéfique, selon le type de traitement auquel elle est comparée.

Clémentine, genevoise au grand cœur, franche, directe et enjouée, répond à quelques questions de son enseignant de MT Léonard Stein.

LS : Comment avez-vous commencé à vous intéresser à la méditation ?
Clémentine : Après un séjour en clinique pour un problème d’addiction on m’a vivement conseillé la méditation. On pratiquait déjà au quotidien à la clinique la relaxation avec de la musique et cela me faisait beaucoup de bien.

LS : Quels aspects de la technique de MT vous ont-ils paru particulièrement attirants ?
Clémentine : Le fait de se sentir détachée tout d’un coup, les pensées s’évaporent,
On atteint un seuil de calme et de paix intérieure, une certaine légèreté mentale aussi.

LS : Quels sont les premiers bienfaits que vous avez remarqués ?
Clémentine : J’ai tout de suite senti une sorte de sérénité qui m’accompagnait au cours de la journée.

LS : Comment envisagez-vous le futur avec ces moments quotidiens de calme et de sérénité ?
Clémentine : Comme un merveilleux bouclier pour affronter les aléas de la vie, les gros soucis aussi. C’est mon moment à moi, Je me fais plaisir quand je médite. Je ne rumine déjà plus autant sur des pensées obsessionnelles. Cela devient petit à petit une sorte de lâcher-prise naturel.

LS : Que diriez-vous à quelqu’un qui envisage d’apprendre la MT ?
Clémentine : Je lui expliquerais comment moi j’ai vécu ces premières expériences qui m’ont vraiment étonnées dans la rapidité des bienfaits. Que c’est du sérieux et que comme pour toute chose, la pratique régulière au quotidien est essentielle pour en retirer un maximum de profit.

Expérience de la félicité

La MT peut être un apport décisif pour le succès de qui souhaite se sortir d’une addiction. Comme le résume bien Bob Roth, le directeur de la Fondation David Lynch, organisme caritatif qui apporte la MT aux personnes fragilisées : « La recherche scientifique montre que la MT peut aider quelqu’un qui lutte contre l’addiction d’une façon très réelle et profonde : en lui donnant l’expérience directe d’un état tout particulier de calme intérieur et de bonheur qui est beaucoup plus satisfaisant et bien plus durable que toute drogue ou boisson ou expérience que l’on peut espérer avoir au niveau des sens. Et cette expérience subjective de calme intérieur ou de félicité, selon la recherche, réduit le stress et l’anxiété mieux que toute autre technique de méditation, guérit le cerveau traumatisé et redirige tout à fait naturellement et spontanément la vie dans une direction plus saine et plus productive. »

LS

Publié par : mtgeneve | 22 août 2017

Kristen Bell en pause-méditation

20863292_1450295975058980_7660562132616301191_o

Photo du mois (août 2017) : L’actrice Kristen Bell, connue entre autres pour le rôle principal de la série Veronica Mars, pratique la MT tous les jours et a publié une jolie photo sur son compte Instagram. Pendant les préparations de tournage d’une scène de son dernier film, elle prend une pause de 20 minutes de méditation : « Cela a réinitialisé ma journée entière ! #transcendental meditation »

Publié par : mtgeneve | 11 août 2017

L’inventeur du « Bambi Bucket » honoré

donarney03Le Canadien Don Arney, inventeur du Bambi Bucket qui suspendu à un hélicoptère transporte et lance d’immenses quantités d’eau pour combattre les feux de forêt, pratique la Méditation Transcendantale depuis 47 ans et s’engage pour la paix dans le monde.

Honoré à Washington D. C. comme inventeur hors du commun lors de la cérémonie d’admission au National Inventors Hall of Fame,  au National Building Museum, il a déclaré devoir son succès à la Méditation Transcendantale.

Cette technique, il l’a découverte dans le cadre d’un itinéraire spirituel commencé il y a bien longtemps, « assis dans une bibliothèque à me demander si les faits sont tout ce qu’il y a… Je pratique [la MT] depuis 47 ans maintenant, deux fois par jour, chaque jour. » Don Arney affirme que la MT lui a aidé à comprendre qu’en termes d’inventions, ou pour toute sorte de créativité, « on ne le fait pas soi-même. Ces choses sont des cadeaux qui vous viennent.»

«  Elle a fait une contribution énorme à ma créativité car plus mon esprit est calme et détendu, plus je peux voir des opportunités que j’aurais manquées autrement. »

bambi-thumb01Le Bambi Bucket est utilisé aujourd’hui dans 110 pays, par 90% des services de lutte contre le feu. A Fukushima, par exemple, après le tsunami catastrophique de 2011, les Bambi Buckets ont été utiles à l’armée japonaise pour verser de l’eau sur les réacteurs nucléaires dangereusement surchauffés, jusqu’à ce qu’il soit possible d’y accéder au sol.

Originaire de Colombie britannique, Don Arney d’autres inventions à son actif, comme par exemple le véhicule tout-terrain YAK TRAK et les ballons de transport sous-marin CANFLEX.

Engagé pour la paix et la santé des employés

L’entreprise de Don Arney, SEI,  fait don d’une partie de ses profits à diverses causes, principalement aux projets et initiatives liées au programme de Méditation Transcendantale.  Il soutient en particulier l’Initiative mondiale de Paix et les groupes créateurs de paix en Inde qui génèrent une profonde influence d’harmonie et progrès par la pratique en groupe de la MT et de ses programmes avancés. « Des études sérieuses montrent que cette technologie ancienne de la conscience crée clairement la paix dans le monde, » insiste Don Arney, « elle mérite la considération la plus sérieuse de tous les citoyens et gouvernements autour du monde. »

L’entreprise aide aussi les employés désireux d’apprendre la MT : « il est extraordinaire d’observer les changements positifs qui en résultent dans leur vie, » commente Arney. « La recherche montre que ceux qui pratiquent la MT ont en moyenne 80% moins de maladies cardiaques, d’infarctus et de cancer. Si vos employés sont en meilleure santé, ils vont être plus heureux et plus productifs ; cela aide donc notre entreprise. »

LS


Publié par : mtgeneve | 29 juin 2017

Garden Party 2017

XFA_J1725-09797_(c)_Fabrice-Piraud

Une fois de plus la Garden Party annuelle de la Méditation Transcendantale à Genève et environs a connu un franc succès.

Cette année, 52 invités ont répondu présent chez Léonard et Véronique par une météo idéale. Un grand merci à toutes et à tous pour les délicieux desserts et autres plats apportés pour le buffet canadien !

XFA_J1725-09809_(c)_Fabrice-Piraud

L’excellent Al Blatter, pianiste et vocaliste suisse-américain « transplanté » de Chicago qui se produit dans l’Europe entière avec différentes formations, a touché le coeur de chacun avec ses interprétations de Route 66, Your Song, Autumn Leaves, Unchain My Heart, New York State of Mind et autres.

L’après-midi s’est terminé par une profonde méditation en groupe dans le chant des oiseaux.

GP2017GP2017-2

Chaque année, la Garden Party MT Genève est organisée conjointement par l’Institut Maharishi (Servette) et l’Espace MT/ bureau de la Fondation David Lynch (Carouge). Les deux premières photos sont dues au photographe professionnel Fabrice Piraud.

Publié par : mtgeneve | 29 juin 2017

Spot TV récompensé

19397132_10154995177863743_3026546696415674319_n

C’est avec plaisir que nous avons appris la semaine dernière que le film de 56 secondes Sounds of Trauma réalisé pour le bureau genevois de la Fondation David Lynch avait été primé trois fois au Festival International de la Créativité à Cannes (17-24 juin 2017).

Ce spot diffusé en avril sur TV Léman Bleu et dont nous avons déjà parlé ici a été nominé (shortlist) dans 8 catégories et primé dans 3 catégories à Cannes : Lion d’argent en Design, Lion de Bronze en Craft, Lion de Bronze encore en Film.

Le bureau de la Fondation David Lynch à Genève adresse toutes ses félicitations et remerciements à l’agence Herezie Paris et ses partenaires Apollo productions, ainsi que Morrison films et Mile Inn à Toronto. Le jury du festival a su reconnaître le travail exceptionnel sur le son ainsi que l’empathie pour les anciens combattants générée par ce court film pour une bonne cause.

Ces récompenses prestigieuses sont un beau coup de pouce à l’aide que la Fondation David Lynch apporte dans 35 pays aux victimes du stress traumatique en leur permettant d’apprendre la Méditation Transcendantale.

Chaque année, le fameux Festival du Film de Cannes est suivi par le Festival International de la Créativité. Environ 40’000 idées entrent en compétition pour la récompense ultime : un Lion de Cannes ! Il s’agit de l’événement le plus important de l’année, au niveau mondial, pour toutes celles et ceux qui travaillent dans le domaine créatif.

Le festival accueille aussi des conférenciers de renom. Parmi eux cette année : Christine Lagarde (directrice générale du Fonds monétaire international), Le président de Colombie Juan Manuel Santos (Prix Nobel de la Paix connu aussi pour sa pratique de la MT), le groupe de Punk Rock Pussy Riot ou encore Sheryl Sandberg, directrice de Facebook.

Vous souhaitez aider la Fondation David Lynch à grandir en Suisse ? N’hésitez pas à contacter leonard@fondationdavidlynch.ch

 

Publié par : mtgeneve | 4 juin 2017

« Dans l’Ashram de Maharishi »

rhoda-orme-johnson-inside-maharishi-ashramRhoda Orme-Johnson, professeur de littérature à l’Université Maharishi de Management et proche collaboratrice de Maharishi pendant des années, publie ses mémoires : Inside Maharishi’s Ashram – a Personal Story.

Ma femme et moi-même (Léonard Stein, auteur de ce blog) nous souvenons bien de Rhoda durant nos années à l’Université Maharishi aux Etats-Unis : une femme rayonnante, dynamique, directe et franche qui savait intéresser les étudiants.  Son cours de littérature autour du Héros aux mille visages de Joseph Campbell était l’un des plus appréciés en première année universitaire. La lecture de ses mémoires, tout juste publiés (en anglais), nous a replongés entre autres dans ces années magnifiques à l’université la plus « éclairée » du monde. 

Etre « dans l’Ashram de Maharishi, » titre de ces mémoires, c’était, pour celles et ceux qui ont eu la chance de travailler proches de lui, un état d’esprit plutôt qu’un lieu précis. Une vie consacrée à aider Maharishi à remettre en lumière la sagesse védique authentique et à changer le monde, à ses côtés ou envoyé(e) de l’autre côté de la planète.

Ce beau livre de 530 pages témoigne de l’évolution de l’organisation de Méditation Transcendantale du début des années 70 à nos jours, à travers les yeux de Rhoda et de son mari David Orme-Johnson, bien connu comme l’un des principaux pionniers de la recherche scientifique sur la Méditation Transcendantale.

Sans ennuyer, Rhoda mêle vie privée et expériences avec Maharishi et son organisation, de El Paso (Texas) aux séjours à  Seelisberg en Suisse centrale où Maharishi a vécu de nombreuses années, en passant par l’Université internationale Maharishi en Iowa, l’Inde, l’URSS, l’Afrique du Sud durant l’Apartheid, l’Italie, une nouvelle vie en Floride, etc.

Le lecteur est conquis par l’authenticité et l’honnêteté du récit, et ne peut que ressentir de la sympathie pour l’auteur. Tout en appréciant le privilège de l’attention personnelle de Maharishi et de son rôle de pionnière, Rhoda ne cache pas les difficultés d’une vie d’imprévus et de déplacements fréquents avec de jeunes enfants, ni ses limitations, ses doutes ou son « côté rebelle. »

Au fil des pages, Rhoda évoque aussi certains des fondateurs de l’organisation MT en Suisse comme Marco Stiefel (directeur national pour la Suisse pendant des décennies) et sa jeune sœur Carmen, toujours si bien habillés et toujours à courir pour gérer les hôtels loués en Suisse pour les cours avancés autour de Maharishi.

Ou encore à propos de notre professeur de MT Urs Ströbel, dans le cadre des premiers pas de la recherche sur le cerveau à Seelisberg en Suisse centrale : « dans le cadre de la mission de l’Université européenne de recherche Maharishi (MERU) de faire de la recherche sur les états supérieurs de conscience, David et son équipe testaient régulièrement [les professeurs de MT venus pour des formations avancées] . . .et mesuraient leur cohérence EEG [cohérence des ondes cérébrales]. Les garçons avaient aussi mesuré des non-méditants suisses et trouvé qu’ils avaient également une cohérence élevée. Evidemment, dit notre technicien de laboratoire Urs Ströbel, ils sont suisses. »

Rhoda

Rhoda Orme-Johnson avec son mari, sur un banc dans les montagnes suisses durant leur temps avec Maharishi dans notre pays (années 70)

Un extrait de la préface : 

« Je le reconnais ouvertement : J’ai adoré Maharishi dès le début et je savais à quelque profond niveau qu’il était l’être le plus sage, le plus généreux et le plus exceptionnel qu’il me serait jamais donné de connaître. J’étais d’emblée “dans la poche,” comme il avait l’habitude de dire. Une fois je l’avais questionné à propos du traitement de faveur qu’il accordait à certains et pas à d’autres. Il était plus attentifs à certains, semblait-il, pour leur propre bien, évidemment, alors que d’autres n’avaient pas besoin de traitement spécial ; ils étaient déjà “dans la poche.” Le jeune arbre, a répondu Maharishi, a besoin d’attention et doit être arrosé tous les jours. Le vieil arbre n’a pas besoin de grande attention et donne des fruits année après année.

« (….) Si vous offriez de travailler pour lui ou pour le Mouvement de MT, ce qui était en réalité la même chose, ou que vous lui demandiez conseil, ou même si vous vous mettiez juste sur son chemin pour lui tendre une fleur ou lui poser une question, il agissait spontanément pour votre évolution. Il vous donnait quelque chose à faire, ou à ne pas faire, quelque chose qui serait en fin de compte bon pour vous. Il y avait une exception. Si vous demandiez des conseils et qu’il vous les donnait, mais que vous ne pouviez les accepter parce que vous vouliez si fort ce que vous vouliez, et que vous demandiez encore et encore, il vous disait, à la troisième fois, ce que vous vouliez entendre. Il ne se tenait plus entre vous et votre karma, votre juste lot vous venant du passé. Ou si vous lui demandiez de bénir quelque chose que vous aviez déjà fait, il hochait de la tête. Trop tard pour rediriger vos actions.

« Il était infailliblement poli et courtois et attentif aux besoins et confort des autres, jamais brusque ou rude. Il vous suffit de regarder les vidéos de lui en interaction avec des reporters parfois vicieux, pour voir ceci en action. Et il avait un sens de l’humour merveilleux et la capacité à apprécier une blague ou le moment ou un lever de soleil ou un enfant offrant une fleur. Il était vivant dans le moment et conscient du fait qu’il était exposé à tout moment, pour le bien de tous. »

Ce livre touchera bien sûr particulièrement ceux qui ont été mêlés aux événements relatés, mais sera aussi un plaisir pour toute personne intéressée à mieux connaître Maharishi, le développement de son organisation et la vie pleine et toujours imprévisible des pionniers de la Méditation Transcendantale. Vous pouvez l’acquérir auprès de certains Centres MT ou le commander sur Amazon ou autre.

Léonard Stein

Publié par : mtgeneve | 28 mai 2017

Bourses d’accès MT FDL

+DerekLa vie est imprévisible et le stress peut gagner chacun. Derek, jeune homme sportif, sympathique et positif, perd son emploi suite à une maladie. Grâce à une aide du bureau représentatif suisse de la Fondation David Lynch à Genève-Carouge, il peut accéder au cours de Méditation Transcendantale et se recharger quotidiennement les batteries. Témoignage.

Depuis plusieurs années, Derek (prénom fictif) souffre de douleurs chroniques croissantes. Lorsque la situation s’aggrave et que les médecins diagnostiquent finalement une maladie rare, il doit s’absenter de plus en plus de son travail, ce qui mène à son licenciement et à une atteinte bien compréhensible au moral.

« Dès le début, » explique Derek, « je me suis beaucoup impliqué pour améliorer ma santé. » La technique de Méditation Transcendantale lui paraît une approche utile : « j’avais besoin de calmer mon mental en constante ébullition, notamment à cause de ma situation actuelle. L’envie aussi de retrouver une paix, une sérénité intérieure et un certain équilibre perdu depuis mes problèmes de santé. »

Aider chacun à apprendre

Même en Suisse, la précarité n’est pas loin. Certains passent entre les mailles du filet social, dans des situations particulières où ni le chômage, ni l’aide sociale, ni l’assurance invalidité ne s’appliquent d’emblée. Grâce à une aide du bureau genevois de la Fondation David Lynch, une bonne partie des frais de formation à la MT peuvent être couverts et Derek peut se joindre à un cours rapidement.

Après seulement trois semaines de MT, des premiers bienfaits se font sentir. « Aujourd’hui, j’apprécie énormément mes deux méditations quotidiennes, » résume Derek. « Elles sont devenues des moments incontournables de ma journée que j’ai réussi à agender aisément. C’est l’occasion de me retrouver avec moi-même. »

Chaque plage de MT est différente, mais on s’expose à un processus naturel toujours bienfaisant : «J’ai déjà fait des méditations de grande qualité qui m’ont apporté des bienfaits mais aussi des plus tumultueuses, parasitées par un grand nombre de pensées. J’ai accepté cet état de fait car les pensées sont partie intégrante de la MT. »

Par la pratique régulière, le stress et la tension se dissolvent. L’énergie et l’équilibre grandissent ainsi que davantage de bien-être : « J’espère qu’avec le temps et la pratique régulière cela va se ressentir progressivement sur mon état de santé. »

Derek est reconnaissant de l’aide reçue, de deux donateurs en l’occurrence. De façon générale, les enseignants MT font leur possible pour aider toute personne motivée : n’hésitez pas à en parler avec votre enseignant local. De même si vous souhaitez aider d’autres à accéder au cours MT.

Publié par : mtgeneve | 27 mai 2017

La paix par la méditation ?

john-hagelin-300x300Des scientifiques de différents pays proposent une technologie « créatrice de paix » pour contrer le terrorisme : un entretien avec John Hagelin, physicien quantique.

En complément à l’annonce de la conférence internationale de Kiev (notre article précédent) et pour mieux comprendre en quoi la Méditation Transcendantale est un puissant instrument de paix, nous vous invitons à lire cet entretien entre le physicien américain John Hagelin et la journaliste Jeanne Ball, publié dans le Huffington Post du 8 décembre 2015.

Alors que les gouvernements peinent à trouver une solution aux attentats terroristes imprévisibles, une alliance internationale de scientifiques préoccupés par la situation propose une voie de solution possible.

EN 2015, l’Union mondiale des scientifiques pour la paix a publié une Lettre ouverte aux Présidents Obama, Hollande et Poutine, ainsi qu’aux dirigeants de toutes les nations, proposant une alternative scientifique à l’approche conventionnelle consistant à créer la paix par la force ou la violence (International New York Times, 3 décembre 2015).

Dans l’entretien ci-dessous, le physicien quantique John Hagelin, président de l’Union mondiale des scientifiques pour la paix, répond aux questions sur cette approche nouvelle.

John Hagelin a reçu son doctorat de l’Université de Harvard et a mené des recherches de pointe au CERN (Centre européen de recherche nucléaire) et au SLAC (l’accélérateur linéaire de Stanford). On lui doit le développement d’une théorie de grande unification particulièrement convaincante basée sur la supercorde, et ses contributions scientifiques incluent certaines des références les plus citées dans les sciences physiques.

Votre lettre ouverte dans le Times offre une explication de la cause fondamentale du terrorisme : le stress social profondément enraciné. Pouvez-vous résumer ?

Tous les experts dans le domaine de la résolution des conflits reconnaissent que le premier stade d’émergence de la guerre est la montée du stress social : les tensions politiques, ethniques et religieuses aigües entre des factions rivales dans des points chauds du globe. Si ces tensions croissent de manière incontrôlée, elles finissent par atteindre un point critique (ou de rupture ?) qui se traduit inévitablement en une éruption de violence sociale : criminalité, guerre, terrorisme. Si nous pouvons désamorcer, même légèrement, ces tensions sociales avant qu’elles n’éclatent, elles ne déboucheront pas sur de la violence sociale. L’eau ne bout pas à 99 degrés.

Par « conscience collective », il faut entendre la somme totale des consciences individuelles qui constituent une société. Des individus stressés créent une société stressée : une conscience collective stressée. Et chaque personne vivant dans une cette société ressent ce stress social. Ce stress se nourrit ainsi de lui-même.

Il y a tout un corpus de recherches scientifiques publiées qui montre que la pratique individuelle de certaines techniques de méditation soulage le stress individuel. Et la pratique de ces techniques, en particulier la technique de Méditation Transcendantale (MT), par une portion significative de la population (ne serait-ce que 1%) a montré de la même façon une diminution du stress social, menant à une réduction significative de la criminalité violente, des appels d’urgence psychiatrique et d’autres indicateurs du stress social.

Il a de plus été établi que la pratique en grands groupes de la MT et de ses techniques avancées produisait un effet social encore plus puissant. De nombreuses études portant sur la guerre au Moyen Orient et le terrorisme mondial ont montré qu’un pourcentage aussi faible que la racine carrée de 1% de la population d’une région donnée, pratiquant en grands groupes, peut désamorcer et prévenir les conflits sociaux avec une grande efficacité dans toute la région. (Voir ici pour un résumé de ces recherches).

Il n’est pas du tout nécessaire que les personnes les plus violentes de la société, les criminels et les terroristes, participent à ces pratiques de méditation. C’est au fur et à mesure que la société s’apaisera, que la communauté cessera de soutenir leur comportement fanatique, qu’ils s’apaiseront à leur tour. Cela a été maintes fois confirmé. Telle est l’approche nouvelle, innovante et abondamment vérifiée que nous proposons aujourd’hui.

Pourquoi cette solution est-elle plus efficace que d’autres approches ?

Les approches conventionnelles de résolution des conflits sont simplement trop superficielles. Ce sont des approches « de replâtrage » qui ne s’attaquent pas à la cause fondamentale de la guerre : la montée des tensions politiques, religieuses et ethniques dans une société. L’histoire montre que les règlements politiques et les traités négociés ont à peine plus de valeur que le papier sur lequel ils sont écrits. Ces traités sont historiquement de courte durée car ils ne s’attaquent pas à la cause fondamentale, ils ne désamorcent pas les tensions profondément enracinées – ce désir de vengeance dans le cœur des antagonistes historiques.

Est-ce que cela a déjà été tenté auparavant ? Est-ce que cela a été testé et démontré ?

Il y a eu plus de 50 démonstrations et 23 études scientifiques publiées dans des revues scientifiques de renom à comité de lecture. Il y a eu au moins sept interventions au Moyen Orient depuis le début des années 80 ; à chaque fois, elles ont réduit de 80% en moyenne le nombre de morts et de blessés dus à la guerre, et apporté des progrès significatifs en faveur de la paix entre factions rivales. Il est dommage que ces grands groupes créateurs de paix constitués d’experts en méditation n’aient pas bénéficié d’un soutien gouvernemental.

Jamais une approche de prévention des guerres et de promotion de la paix sociale n’a été aussi rigoureusement testée et ne s’est avérée être aussi efficace que cette approche fondamentale de la paix, fondée sur la conscience.

Pensez-vous que les approches conventionnelles contre le terrorisme sont par nature destinées à échouer ?

Le bilan historique est clair. Si vous considérez par exemple le Moyen Orient, il y a eu littéralement des centaines de traités de paix qui n’ont pas plus duré en moyenne que quelques mois. Car les accords négociés par les représentants gouvernementaux ne prennent pas en compte le stress profondément enraciné dans la conscience collective des populations.

En dépit de leur énorme coût financier, en dépit des innombrables souffrances et pertes en vies humaines, les approches militaires n’ont que rarement réalisé une paix durable. Nous n’en voulons pour preuve que la guerre en Irak. Typiquement, les interventions militaires ne font qu’enflammer davantage les tensions à l’intérieur de ces régions politiquement instables.

Vous parlez d’une « technologie de la paix » plus puissante que l’armement : pouvez-vous nous expliquer cela ?

Dans le contexte de la réalisation d’une paix et d’une harmonie sociale durables, les armes ne sont réellement pas puissantes. Elles relèvent de la réaction impulsive, faute de mieux. Elles attirent des hommes (surtout eux !) qui n’ont pas tiré la leçon de leur impuissance historique, de leurs échecs passés. La Première guerre mondiale devait être « la guerre qui mettrait un terme à toutes les guerres ». Mais l’humiliation et la destruction infligées aux vaincus a mené inévitablement à la Seconde guerre mondiale. Nous avons besoin de quelque chose qui réussisse, qui soit plus innovant, plus puissant, quelque chose qui s’attaque à la cause ultime de la violence et qui sache la désamorcer.

Avec tant de factions en guerre et de divergences idéologiques, comment une approche peut-elle réconcilier les uns et les autres, et leur donner ce à quoi ils aspirent ?

Ce à quoi ils aspirent fondamentalement ne se conquiert pas sur les champs de bataille. Ils veulent la paix. La prospérité. La sécurité. Le bonheur. La dévastation semée par la guerre n’est un chemin vers aucun de ces buts. On ne conquiert pas la paix par la violence. Ou le bonheur en tuant. Au contraire, cela perpétue simplement le cycle sans fin de la violence, guerre après guerre.
Si nous voulons la paix, nous devons éveiller la paix dans la conscience collective de la société. Si nous voulons le bonheur, il faut éveiller le bonheur dans la conscience collective. Il y a une abondance de recherche montrant que la pratique de la MT éveille ces valeurs (voir par exemple http://www.TM.org <http://www.TM.org> .)

Que faut-il faire pour mettre cela en application rapidement ?

Fort heureusement, il ne faut pas grand-chose. Toute instance gouvernementale peut désigner un groupe d’individus qu’il désire voir former à ces technologies créatrices de paix, et leur consacrer les fonds nécessaires à leur prise en charge complète. Il pourrait s’agir d’un groupe de militaires dans une base, d’étudiants dans une académie militaire ou dans toute université de taille suffisante, ou d’un groupe de personnes sans emploi, ou même d’un groupe de réfugiés. L’Union mondiale des scientifiques pour la paix s’occupera alors de leur formation. Les effets seront ressentis immédiatement, en l’espace de quelques mois.

Je recommanderai aussi qu’une étude scientifique approfondie soit simultanément réalisée pour démontrer et documenter cet effet, et pour informer les hommes politiques, les décideurs et le grand public de la valeur de cette approche.

Nous invitons tout représentant de gouvernement et/ou tout philanthrope privé désireux de voir ces objectifs se réaliser à nous contacter : President@GUSP.org

Publié par : mtgeneve | 6 mai 2017

Conférence pour la paix les 14-15 juin à Kiev

GUSP

L’Union mondiale des scientifiques pour la paix (GUSP — Global Union of Scientists for Peace) organise à Kiev une conférence internationale de haut niveau intitulée « La science et la paix : des solutions éprouvées à la violence et aux conflits mondiaux. » Cette conférence présentera une approche nouvelle, validée scientifiquement, impliquant l’impact de la technique de Méditation Transcendantale pour créer paix, cohérence et harmonie dans la conscience collective.

Des leaders gouvernementaux, des experts militaires et des scientifiques de renom ont déjà annoncé leur participation. Les leaders politiques et scientifiques du monde entier sont invités à assister à cette conférence : pour la première fois dans l’histoire, une solution scientifique aux conflits est disponible et peut être appliquée aisément pour un coût inférieur à celui d’un seul char d’assaut.

Une quarantaine d’études ont été publiées sur cette approche durant les dernières décennies, souvent dans des revues scientifiques internationales renommées avec comité de relecture. Quelques dirigeants audacieux ont adopté ces « technologies de la conscience, »  se montrant pragmatiques : si ces technologies permettent effectivement de diminuer la criminalité et le nombre de morts violentes, voire d’amener la paix, pourquoi ne pas essayer ?

Deux Prix Nobel

Parmi les sommités ayant confirmé leur participation ou indiqué leur intention de participer, l’on trouve deux Prix Nobel de la Paix : le président colombien Juan Manuel Santos, Prix Nobel de la Paix 2016 pour avoir mis un terme à la guerre civile dans son pays, et le Dr Rajendra Pauchuri, pionnier de la recherche sur le changement climatique et Prix Nobel de la Paix 2007.

Parmi les autres conférenciers, le Dr Yukio Hatoyama, ancien Premier Ministre du Japon, l’ex-Président du Mozambique Joachim Chissano, qui par l’application des programmes recommandés par l’Union mondiale des scientifiques pour la paix, incluant l’enseignement à large échelle de la technique de MT dans les forces armées, a sorti son pays de la guerre civile et l’a tourné vers la prospérité. Le Général équatorien José Marti Villamil sera également présent pour parler de son application des technologies créatrices de paix pour mettre un terme à la guerre entre le Pérou et l’Equateur, ainsi que le Général Vasyl Krutov, ancien chef du Centre anti-terroriste en Ukraine, et le distingué académicien et scientifique ukrainien Dr. Sergiy Maksymenko.

d3fe9504-b532-4909-b329-9b196ed3f17b

La conférence aura lieu à l’élégant Hôtel Fairmont à Kiev ; elle inclura des séances plénières ainsi que des groupes de travail centrés sur différents projets de création de paix.

Comme l’explique le président du GUSP, le physicien John Hagelin, « les approches traditionnelles à la résolution et à la prévention des conflits échouent, dans une large mesure, car elles ne touchent pas à la cause sous-jacente de la violence et des conflits sociaux : elles ne soulagent pas les tensions politiques, ethniques et religieuses aigües qui nourrissent le terrorisme et la guerre. Pour que la diplomatie et les autres approches conventionnelles réussissent, nous avons d’abord besoin d’une méthode efficace pour désamorcer ces tensions profondément enracinées : une approche qui peut empêcher les tensions sociales d’arriver à ébullition. »

Le site internet du GUSP (en anglais) explique en détail cette approche simple et facile à appliquer, fondée sur l’utilisation des ressources du cerveau humain. Nous vous invitons vivement à le consulter pour en savoir plus.

 

Publié par : mtgeneve | 25 avril 2017

Sons traumatiques : spot TV choc

SoundsofTrauma

La technique de Méditation Transcendantale est un secours précieux pour les personnes souffrant de stress traumatique. Un magnifique spot diffusé sur  TV Léman Bleu le 13 avril dernier sensibilise le public au stress post-traumatique et invite le public à soutenir le travail du bureau genevois de la Fondation David Lynch. Voir liens vidéo ci-dessous

Lancée en 2005 par le célèbre cinéaste américain, la Fondation David Lynch est une organisation caritative qui aide les personnes fragilisées à apprendre la technique de MT : élèves d’écoles de quartiers difficiles, jeunes en rupture, soldats de retour de guerre, femmes victimes de violence, détenus, etc. Elle possède un bureau représentatif à Genève.

Le spot TV diffusé sur la chaîne locale Léman Bleu est l’œuvre de l’agence parisienne Herezie et de ses partenaires canadiens Mile Inn (images) et des studios Apollo (son) que nous remercions chaleureusement pour le magnifique travail accompli.

Le court film a été tourné a Montréal et New York et inclut des images d’archives de guerre fournies par les chaînes de télévision. Ces 55 secondes sont le résultat de mois de travail au service d’une bonne cause : conception, rédaction, interviews avec d’anciens combattants, sélection d’acteurs et de lieux, tournage, montage son, etc.

Le film joue habilement sur l’impact des sons du quotidien qui peuvent replonger les anciens combattants dans l’horreur de la guerre. Plus qu’un simple spot d’appel aux dons, la fondation propose donc une véritable expérience émotionnelle, avec au centre l’ouïe, mais surtout le cœur.

—> Visionner la version française pour le bureau de Genève, diffusée sur TV Léman Bleu

—> Visionner la version internationale (en anglais)

L’impact des sons étant au centre de ce spot, nous vous conseillons de monter le volume !

Deux courts spots radio selon le même concept ont fait l’objet d’une série de diffusions sur la station radio suisse anglophone World Radio Switzerland.

La Suisse ne compte heureusement pas beaucoup d’anciens combattants, mais comme partout dans le monde une partie de la population souffre de stress traumatique parfois aigu : urgentistes, personnel d’organisations non gouvernementales de retour de zones sinistrées, femmes victimes de violence, réfugiés, sans abri, jeunes en rupture, etc.

Le bureau de la Fondation David Lynch pour la Suisse souhaite autant que possible aider chacun à se libérer du stress, retrouver l’équilibre et la confiance pour rebondir. La technique de Méditation Transcendantale a prouvé son efficacité pour réduire le stress, l’anxiété ou la dépression au fil de décennies de publications scientifiques sérieuses. Elle apporte davantage de calme, d’équilibre, d santé et de créativité : les ingrédients indispensables pour rebondir quand la vie vous a bousculé.

—> Si vous souhaitez aider des personnes fragilisées à apprendre la MT, n’hésitez pas à contacter le directeur du bureau à Genève, Léonard Stein, ou faire un don ici.

Publié par : mtgeneve | 20 avril 2017

Tom Hanks aussi…

tom-hanks-meditating-tmReconnu comme l’un des grands acteurs de notre temps, Tom Hanks (Forrest Gump, Le Da Vinci Code, Il faut sauver le soldat Ryan, Sully….) a appris la technique de Méditation Transcendantale (MT) sur le conseil de son ami le comédien Jerry Seinfeld.

C’est grâce à l’énergie, l’équilibre et la créativité générée par la MT que Jerry Seinfeld a écrit, joué et produit 9 pleines saisons de la série Seinfeld, le sitcom le plus populaire de tous les temps aux Etats-Unis.

Interviewé récemment par Phoebe Robinson sur le podcast Sooo Many White Guys, Tom Hanks raconte le jour où il a annoncé à son ami Jerry Seinfeld qu’il voulait prendre une année sabbatique. Devant les interrogations de ce dernier, il s’explique : « Je dois te dire que je suis fatigué, je suis usé, vidé. J’ai besoin d’être tranquille pour un moment, j’ai besoin de me reposer. »

La réaction de Seinfeld : « Alors tu es fatigué ? Eh bien pourquoi ne fais-tu pas de la MT ? »

Tom Hanks est plutôt du genre pieds sur terre et sceptique. « Si toute autre personne qu’un gars comme lui m’avait dit “Pourquoi n’essaies-tu pas la MT ?” Par exemple si Goldie Hawn n’avait dit, “Chéri, tu dois essayer la MT !” j’aurais dit, “écoute chérie, profite de tes petits pantalons à fleurs et tes moments dans la forêt et communies tout ce que tu veux avec les esprits de la forêt. Je ne veux rien savoir de tout cela. »

Hanks a fait confiance à son ami Seinfeld pour son bon sens pratique. Il se moque gentiment de sa collègue actrice Goldie Hawn (qui a aussi appris la MT il y a longtemps) car elle représente pour lui tout un courant “spiritualité Nouvel Age” qui n’est pas du tout son genre.

Tom Hanks ajoute, avec son sens de l’humour typique, que la MT lui permet de se débarrasser non seulement de la fatigue, mais aussi des blancs dans les conversations sociales. « Maintenant j’ai des réponses à cette question “que faites-vous d’autre dans votre temps libre ?” »

« Je n’avais rien d’autre que “j’attends mon rendez-vous de dentiste.” Maintenant je peux dire, “eh bien j’ai appris cette version classique de la Méditation Transcendantale.” »

tom-hanks-transcendental-meditation-tm

« La vie est comme une boîte de chocolats….» : Tom Hanks en Forrest Gump, héros d’un film magnifique de Robert Zemeckis (1994) sur le sens de la vie

Source de l’article : tmhome.com (en anglais)

 

Publié par : mtgeneve | 2 avril 2017

Lindsay Lohan : l’équilibre retrouvé

Lohan

La technique de Méditation Transcendantale aide l’actrice Lindsay Lohan (30 ans) à retrouver la sérénité au quotidien et à se remettre d’une période d’addictions. Extrait vidéo ci-dessous.

Beaucoup de jeunes filles ont rêvé de la carrière d’actrice et de mannequin de Lindsay Lohan, entamée à l’âge de trois ans déjà. A 11 ans, l’immense succès du film ds studios Walt Disney  A Nous Quatre (The Parent Trap, 1998) dans lequel elle joue simultanément le rôle de deux jumelles la propulse sur la scène internationale et elle ne peut plus se promener dans la rue sans être reconnue.

La vie d’une idole adolescente de Hollywood implique beaucoup de pression. Les feux de la rampe sont toujours plus sur elle avec le succès mondial de Mean Girls, Freaky Friday : dans la peau de ma mère, ou encore La Coccinelle revient. Désormais poursuivie par les paparazzi, elle est hospitalisée pour une infection rénale due au stress et connaît plusieurs accidents de voiture. Elle admet en 2007 « il est clair que ma vie est devenue complètement ingérable car je suis dépendante de l’alcool et des drogues. »

A-Nous-QuatreDepuis 2014 toutefois, Lindsay Lohan travaille à se remettre sur pied. Elle déménage à Londres, s’implique dans des activités caritatives en Turquie notamment et pratique la Méditation Transcendantale dont elle dit qu’elle a changé sa vie.« J’adore la spiritualité et c’est ce qui me motive au fond, » a expliqué Lindsay Lohan le 20 février dernier sur le plateau de l’émission américaine The View (chaîne ABC). « La méditation, la méditation transcendantale, cela nettoie vraiment mon esprit, le simple fait de pouvoir déconnecter. »

Dans un entretien sur la chaine de télévision turque Habertürk elle ajoute : « Ceci est devenu un très important rituel de ma vie. J’ai pris le temps de pour ainsi dire me dégager et déraciner le mauvais pour ne garder que le bon. »

« J’ai fait une carte mentale lorsque j’ai atteint 30 ans de ce que je voulais spirituellement dans les dix prochaines années : ce qui me nourrit, ce qui me maintient humble ici, qui je peux aider, ce que je veux faire de cette aide, et comment je peux continuer à faire ces choses, » a expliqué encore Lindsay Lohan à The View.

Extrait de l’émission The View (février 2017)

 

Publié par : mtgeneve | 26 mars 2017

Bing Thom : architecture et méditation, indissociables…

photo_thom04Décédé l’an dernier, le renommé architecte canadien Bing Thom faisait un peu figure de sage oriental dans son métier. Il ne pouvait dissocier architecture et méditation. « Je ne pourrais jamais être ce que je suis aujourd’hui si je ne pratiquais pas la Méditation Transcendantale, » avait-il l’habitude de dire. Voir document vidéo plus bas

Né à Hong Kong, Bing Thom émigre au Canada avec sa famille en 1950, s’établit à Vancouver et devient citoyen canadien. Au fil des années, il réalise d’éminents théâtres et centres de congrès, conçoit les plans directeurs des villes de Dalian et de Yuxi en Chine ou des aménagements éphémères sur Trafalgar Square à Londres. Honoré de nombreux prix, Bing Thom est récipiendaire de la Golden Jubilee Medal, médaille décernée aux citoyens canadiens qui ont contribué à la nation de façon significative.

En 2013, il répondait pour TMmagazine.org aux questions de Rolf Eriksson :

Rolf : Comment est-ce que votre pratique de la Méditation Transcendantale soutient votre pratique de l’architecture ?

Bing Thom : l’intérêt de l’architecture est qu’elle répond à une situation spécifique mais pourtant tend à durer longtemps. On a donc besoin d’être capable de saisir le présent et pourtant trouver une vérité universelle qui va durer longtemps.

220px-Chan_centre_performing_arts_concert_tessler

Centre Chan pour les Arts, Vancouver

C’est pourquoi la MT est si importante pour moi. C’est spécifique au moment où vous pratiquez la méditation, et pourtant c’est une tradition qui dure depuis des milliers d’années. Et chaque fois que vous méditez, vous vous sentez un peu différent de la dernière fois, juste ?

L’architecture est un art subjectif où vous devez aller à l’intérieur de vous pour chercher l’inspiration qui en vient. C’est aussi une science parce que vous vous occupez du monde physique, et les choses doivent tenir debout et soutenir des poids structurels. Donc cette combinaison du monde subjectif et du monde objectif est très semblable à la méditation, où l’on va à l’intérieur de soi, et ensuite on sort dans l’action. Je ne peux séparer l’architecture de la méditation. Pour moi, tout cela n’est que de l’Etre, vous savez ? Juste ma façon d’être.

« Je ne pourrais pas faire ce que je fais sans la méditation. Cela ancre vraiment ma vie. Je la pratique tous les jours, deux fois par jour. Je pense qu’en 40 ou 50 ans je l’ai manquée moins de 5 ou 6 fois. »

Rolf : Lorsque je regarde des photos de bâtiments que vous avez conçus, je vois une combinaison intéressante  d’ouverture et de mouvement.

Bing : Oh oui. L’ouverture est l’inspiration, l’expiration. Mon architecture est fortement influencée par ma méditation. Je n’y pense pas. Je le fais tout simplement. Ça devient une seconde nature.

Il y a certainement quelque chose de stimulant à propos des bâtiments. Le mouvement a une certaine vitalité, et cependant ce n’est jamais menaçant. Les gens disent toujours, “oh, vos bâtiments sont si calmes et confortables.” Je dis, “Eh bien, ceci est la méditation.”(….)

Street-Level-View-of-Xiqu-Center-web

Centre Xiqu, Hong-Kong

 

Rolf : Quand avez-vous appris la technique de Méditation Transcendantale ?

Après mon diplôme universitaire, j’ai pris un emploi avec beaucoup de responsabilités et beaucoup de stress. A ce jeune âge, vingt et quelques, vous pensez être Superman, mais je me dirigeais rapidement vers une possible  dépression nerveuse.

Ensuite il y a eu un article dans le journal à propos des Beatles qui avaient appris la MT, et cela attira mon attention. Un certain temps plus tard, Maharishi est venu à Toronto pour donner une conférence, et j’y suis allé avec ma femme. Ceci était au milieu des années soixante, la salle était pleine d’existentialistes. Après la conférence ils lançaient toutes ces questions vraiment agressives à Maharishi. Il a pris toutes leurs questions et y a répondu calmement.

J’étais si impressionné par la façon dont Maharishi avait géré cette salle pleine de gens très agressifs que je me suis dit, “Wow, s’il peut faire cela, voilà ce que je veux apprendre !” Nous nous sommes inscrits pour apprendre quelques jours plus tard et les enseignants de Toronto nous ont appris la technique.

Je ne pourrais pas faire ce que je fais sans la méditation. Cela ancre vraiment ma vie. Je la pratique tous les jours, deux fois par jour. Je pense qu’en 40 ou 50 ans je l’ai manquée moins de 5 ou 6 fois.

Rolf : Pour nos lecteurs, c’est une inspiration à la régularité dans leur propre pratique de la méditation.

Bing : C’est juste. Cela n’est bénéfique que si vous êtes régulier. C’est comme arroser une fleur, vous devez l’arroser chaque jour. Nous sommes semblables à cette fleur, nous avons besoin d’être nourris.

« Je pense que chacun cherche quelque chose de très simple, une signification à la vie et à l’existence. La MT vous donne cela parce que vous obtenez un effet immédiat. Vous touchez aux valeurs essentielles de la vie. »

Rolf : Je suis fasciné par la façon dont votre pratique de la méditation est entrelacée avec votre vie et votre créativité, pas dans un compartiment.

Bing : Oui, c’est le problème de la société aujourd’hui. Les gens voient tout cela comme séparé, et c’est pourquoi il y a tant de malheur. Nous cherchons constamment une intégration du sens des choses, et pour une valeur plus holistique de l’existence.

La méditation est quelque chose que je voudrais que plus de gens pratiquent. Nous aurions certainement moins de problèmes dans le monde si chacun apprenait à méditer, parce que les gens seraient plus en harmonies avec les plus grandes valeurs du sens de la vie.

Je pense que chacun cherche quelque chose de très simple, une signification à la vie et à l’existence. La MT vous donne cela parce que vous obtenez un effet immédiat. Vous touchez aux valeurs essentielles de la vie. C’est très simple à accomplir, vraiment, mais c’est difficile à expliquer jusqu’à ce que vous en fassiez l’expérience (….) 

Meditate with Me : quelques minutes avec Bing Thom (vidéo en anglais)

Source : article complet en anglais sur TMmagazine.org

 

Publié par : mtgeneve | 25 mars 2017

Forbes.fr : « La MT, arme secrète des leaders… »

forbesCapture+

La technique de Méditation Transcendantale connaît un succès croissant auprès des décideurs et des leaders dans tous les domaines : tel est le constat d’un article paru la semaine dernière sur Forbes France. 

De Paul McCartney au milliardaire Ray Dalio en passant par le Prix Nobel de la Paix et actuel président de la Colombie Juan Manuel Santos, des leaders de tous les domaines avancent et durent grâce à leurs moments quotidiens de MT.

Mais qu’est-ce que la Méditation Transcendantale ? Pour Forbes France, le professeur de MT genevois Léonard Stein répond aux questions de la journaliste chevronnée Catherine Nivez qui n’a pas moins de 5000 interviews au compteur… Nous vous invitons tout simplement à lire l’article par vous-mêmes ici.

Le bref témoignage vidéo de Ken Gunsberger d’UBS Wealth Management à New York, inclus au bas de l’article Forbes, en dit long et vaut la peine d’être visionné (en anglais).

Older Posts »

Catégories