Publié par : mtgeneve | 11 octobre 2012

Hans Selye, « père » du stress

Le docteur Hans Selye (1907-1982), scientifique renommé, est considéré comme « l’inventeur » de la notion de stress. Durant les années septante, il s’intéresse beaucoup aux bienfaits de la Méditation transcendantale qu’il discute personnellement avec son fondateur Maharishi Mahesh Yogi. Dans l’interview ci-dessous datant de cette époque-là, il discute la définition du stress et l’utilité de la technique de Méditation transcendantale.

Dr Selye : « J’ai eu la chance de passer presque une journée entière avec Maharishi Mahesh Yogi à l’un de ses symposia internationaux. Depuis lors, j’ai pensé qu’il serait très fructueux d’explorer en détail l’influence physiologique et psychologique évidente exercée par la Méditation transcendantale sur le stress dans le corps. »

Question : Lorsque vous dites que les effets de la technique de MT sont l’opposé de ceux qui résultent du stress, vous voulez dire que les résultats sont l’opposé de ceux produits lorsque des demandes sont faites au corps ?

Dr Selye : « Oui. La recherche montre cela pour le métabolisme, la respiration, la résistance cutanée, le lactate dans le sang, les ondes cérébrales et le système cardiovasculaire. De la même façon, les effets thérapeutiques de la Méditation transcendantale sur les dérangements physiques sont particulièrement évidents sur les déséquilibres appelés “maladies du stress” ou  “maladies d’adaptation” — particulièrement dans les désordres mentaux, cardiovasculaires, gastro-intestinaux et d’hypersensibilité, qui sont des désordres causés par des réactions inappropriées aux stress de la vie quotidienne. »

Question : Maharishi a affirmé que si une personne continue à méditer, le système dissout le stress progressivement et cumulativement, et il est finalement possible de mener une vie complètement libre de stress. Voyez-vous cela comme une possibilité pour le système nerveux humain ?

Dr Selye : « Eh bien, nous parlons de définitions différentes du mot stress, et je pense que bien que cette conversation vise des gens qui ne sont pas des médecins, nous devons rester absolument corrects scientifiquement. Et si nous utilisons la définition médicale du mot stress, alors ce n’est pas le but de la Méditation transcendantale ni de toute autre technique ou médicament d’annuler tout stress. »

Question : Pourquoi pas ?

Dr Selye : « Sans un certain niveau de stress, nous ne pourrions même pas parler en ce moment ! »

Question : Parler implique un certain niveau de stress ?

Dr Selye : « La définition du stress est la réaction à toute demande. Même quand vous dormez, même lorsque vous êtes sous anesthésie, vous avez un peu de stress parce que vous utilisez une certaine partie de votre corps — votre cœur bat, votre respiration continue. »

Question : Donc en parlant simplement, la différence dans les définitions est que lorsque Maharishi utilise le mot stress il signifie clairement quelque chose de négatif, mais la définition médicale peut désigner quelque chose de soit positif, soit négatif.

Dr Selye : « Oui. Vous voyez, lorsque j’ai créé le concept je n’ai pas pensé à cette différence, j’ai appelé cela le stress. Mais alors il y a souvent eu de la confusion. Le grand public utilise stress et détresse comme des synonymes, mais ils ne le sont pas. Le stress de la douleur, de la tristesse, de la nervosité, de la souffrance — cela est le mauvais stress, la détresse. Mais le stress de la création, ou le stress d’être capable d’accomplir en prenant les choses avec résilience, on ne veut pas éliminer cela. Il y a donc du bon stress (techniquement appelé “eustress”) ou le mauvais stress (“distress”) mais la réaction à toute demande est le stress. Il y a  toujours du stress, donc la seule considération est de s’assurer qu’il est utile pour soi-même et utile pour les autres. »

Question : Alors, en utilisant ces termes, comment définiriez-vous l’utilité de la technique de Méditation transcendantale ?

Dr Selye : « Je l’appellerais une méthode qui relaxe tellement le système nerveux central qu’il peut mieux vivre avec le stress, qu’il ne souffre pas du stress, sans en perdre les effets bénéfiques. La Méditation transcendantale prépare le système nerveux pour toute activité. C’est le système nerveux, après tout, qui est la source majeure de stress plaisant ou de détresse, de satisfaction ou d’insatisfaction. Et je pense que si vous pouvez influencer le système nerveux par la Méditation transcendantale de façon à ce qu’il puisse vraiment se détendre, vraiment fonctionner de façon optimale en réagissant non spécifiquement à toute demande, c’est une solution idéale. »


*****

C’est en 1926 déjà, alors qu’il n’est qu’en seconde année de médecine, que le docteur Selye commence à développer sa théorie aujourd’hui bien connue de l’influence du stress sur l’aptitude des gens à gérer les pressions des expériences. Il obtiendra trois doctorats et recevra durant brillante carrière 43 doctorats honoris causa. Auteur de 39 livres, il publie 1700 articles sur le stress et problèmes associés. Il a été nominé dix fois pour le Prix Nobel.

Cet interview date des débuts de la recherche scientifique sur les effets de la technique de MT. Depuis, des centaines de nouvelles études scientifiques ont été publiées et ses effets bénéfiques sur le corps et l’esprit sont beaucoup mieux compris. Le mot « stress » est aujourd’hui tant utilisé que l’on perd parfois de vue sa véritable signification. La définition du stress utilisée par Maharishi est légèrement différente de la définition médicale proposée à l’époque par le Dr Selye : le stress, pour Maharishi, est toute surcharge ou impression sur le système nerveux qui laisse une empreinte, une fatigue qui limite la pleine expression de nos facultés, nous conditionne. Une expérience agréable comme une expérience neutre ou désagréable peut laisser une telle empreinte dans le système nerveux. Par le profond repos et l’expérience de la transcendance, la technique de MT dissout naturellement et spontanément le stress ainsi compris, nous laissant régénérés, rafraîchis, l’esprit plus libre, plus clair et plus créatif.

Source de l’interview : Robert Oates, Celebrating the Dawn. Adaptation française de l’article en anglais de Mario Orsatti en anglais sur tm.org/blog

LS

Publicités

Responses

  1. J,aime dire qu,aujourd,hui il y a beaucoups des technique antistress,divers programs antistress,mais pratiquants de MT savaient que Meditation Transcendental est une technique tres fort,tres eficase,peut etre la meilleur des techniques antistress…..moi je parle aussi de mon experiense personel.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :