Publié par : mtgeneve | 2 avril 2019

« Un bon petit soldat »

Crépins

TV France 5, capture d’écran

Dans l’ouvrage Un bon petit soldat écrit « à quatre mains » avec sa femme Mercédès, Michael Crépin raconte son histoire de légionnaire et les séquelles du stress post-traumatique. Et comment il s’en est sorti, notamment par la pratique de la Méditation Transcendantale (MT) avec l’aide du Fonds David Lynch France. D’abord réticent, Michael est depuis la sortie du livre l’invité des plateaux de télévision.

Interviewé sur le plateau de l’émission 28 Minutes sur la chaîne Arte, Michael explique tout le bien que la MT lui a apporté, et son désir de voir davantage d’anciens combattants en bénéficier pour surmonter le stress post-traumatique. Plusieurs camarades dans la même situation, voyant les bienfaits pour Michael, s’y sont mis aussi avec d’excellents résultats. Son but maintenant : passer le diplôme nécessaire à ouvrir une « ferme thérapeutique » pour reconnecter les anciens combattants avec la nature et avec eux-mêmes.

MIchael

TV France 5, capture d’écran

« Liberté, tranquillité et sérénité : il a pratiqué [la MT] avec des enseignants spécialisés et vit depuis une connexion parfaite avec la nature, avec sa nature aussi, bienveillante. Il souhaite la même chance à tous ses frères traumatisés (….), » résume l’émission d’Arte. Voir l’émission.

Lorsque le magazine de la santé de TV France 5 lui demande de quelle aide psychologique il a bénéficié pour se restructurer, Michael répond « La Méditation Transcendantale, c’est ce qui m’a permis de ma canaliser, de penser à autre chose et de moins revoir les images, les flashs, de me détendre plus, de pouvoir me contrôler. Sinon, avant, c’était impossible de me contrôler. » L’armée française peine encore à reconnaître le stress de guerre et à aider les victimes.

Comme le raconte encore Ladepeche.fr : « Depuis quelques mois, Michaël Crépin va mieux. La technique de la méditation transcendantale l’a beaucoup aidé après avoir arrêté tout traitement médicamenteux. Son épouse Mercédès encore plus évidemment. C’est elle qui est allée sur les plateaux de télévision parler de la situation des soldats, participant au groupe des Femmes de militaires en colère il y a quelques mois, se confrontant au Premier ministre lors d’un débat télévisé. »

Venir en aide aux anciens combattants

En effet, face à l’expérience de son mari et aux souffrances qui en ont découlé aussi pour elle, Mercedes Crépin, rédactrice du journal Le Conscrit, s’engage aujourd’hui à travers le collectif ESPT qu’elle a fondé pour aider militaires et familles à surmonter les blessures du stress post-traumatique : « les épouses et enfants sont des dommages collatéraux de ces souffrances invisibles, » résume-t-elle.

La Méditation Transcendantale a déjà fait ses preuves en aidant des centaines de soldats américains victimes de stress post-traumatique et des études scientifiques sérieuses témoignent de la réalité de ses bienfaits. Ceci grâce au travail remarquable de la Fondation David Lynch lancée en 2005 par le célèbre cinéaste, qui donne accès au cours MT aux personnes en difficulté. La France et d’autres pays commencent seulement aujourd’hui à mieux comprendre le stress post-traumatique et à découvrir cette approche simple et silencieuse, plus efficace que les médicaments ou la thérapie (qui peuvent bien sûr être nécessaires aussi). En Suisse, le bureau représentatif de la Fondation David Lynch à Genève facilite l’enseignement de la MT aux personnes fragilisées ou victimes de SPT.

Un bon petit soldat, un témoignage puissant

9782081446601Dans leur livre, Mercédès Crépin raconte les bienfaits observés sur son mari : «  Le président de l’antenne française [de la Fondation David Lynch], Philippe Chauvancy, nous a écrit après m’avoir vue à la télévision. A partir de la fin janvier 2018, un enseignant en méditation transcendantale est venu de Toulouse, chaque soir pendant huit jours puis tous les quinze jours pendant un mois, puis une fois par mois. Il formait Michaël, réticent au début, mais vite convaincu par les bienfaits qu’il a ressentis. Après quelques semaines d’exercice seulement, il pouvait faire ses courses, seul, calmement. Puis il a repris goût à l’entretien de son potager. Un matin de mai, je l’ai entendu siffloter en préparant ses semis sur la terrasse. J’en ai pleuré de joie, bien sûr, et en cachette… J’ai été formée à la méditation également par une enseignante qui venait de Paris une fois par mois, et je peux assurer que je ne peux plus me passer de pratiquer désormais ! La sérénité d’esprit que les médicaments n’avaient pu donner à Michaël, la méditation l’apporte par un exercice régulier qui ne coûte rien qu’un peu de temps. Il est tellement dommage qu’elle ne soit pas prescrite sur ordonnance en France pour toutes les personnes qui ont subi un traumatisme, quel qu’il soit… »

——————————————————

A propos du livre de Michael et Mercédès Crépin — Traumatisme de guerre : un soldat brise le silence. C’est l’histoire d’un homme qui voulait être un bon soldat. À 25 ans, Michaël Crépin s’engage dans la Légion étrangère pour enfin trouver « un cadre, un sens, le sens du bien et du mal ». Il devient légionnaire comme on entre en religion et découvrira un monde où l’on abandonne son identité, où l’on « verrouille tout », mais où l’on se construit aussi une seconde famille. Son engagement durera vingt ans, jusqu’en 2009, où il vivra six mois d’horreur en Afghanistan, frôlant la mort. À son retour, il souffre d’un syndrome de stress post-traumatique et engage un autre combat aux côtés de sa femme Mercédès, pour une plus grande reconnaissance des séquelles gardées par les soldats. Ils témoignent ensemble dans « Un bon petit soldat », paru le 13 mars chez Flammarion.

——————————————————

Qu’est-ce que la Méditation Transcendantale ?

Ni religion, ni philosophie, ni mode de vie, la technique de Méditation Transcendantale se pratique chez soi, assis confortablement les yeux fermés, un moment le matin et en fin d’après-midi. Contrairement à d’autres méthodes de méditation ou de relaxation, elle n’implique ni concentration, ni observation, ni contrôle de l’esprit. Le mental agité s’apaise spontanément et le corps s’établit dans un très profond repos qui permet de dissoudre la fatigue, le stress et même progressivement les traumatismes profondément enracinés. Des centaines d’études scientifiques publiées dans des revues de renom ont validé ses bienfaits. En savoir plus à Genève


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :