Publié par : mtgeneve | 17 novembre 2018

Attentat du Bataclan…

Dozens_of_mourning_people_captured_during_civil_service_in_remembrance_of_November_2015_Paris_attacks_victims._Western_Europe,_France,_Paris,_place_de_la_République,_November_15,_2015

2015, après les attentats, Place de la République

Le 13 novembre dernier, la France marquait solennellement les trois ans des terribles attentats terroristes à Paris (130 morts), dont le plus meurtrier fut celui du Bataclan. Pour les survivants, le quotidien est toujours marqué des échos traumatiques et handicapants de cette nuit-là…. Une rescapée de l’attentat du Bataclan témoigne ci-dessous de la façon dont la technique de Méditation Transcendantale (MT) l’aide à surmonter le stress post-traumatique.

« Les effets de la MT ont été miraculeux pour moi, » résume Lucy, scénariste de profession, qui pratique cette méthode simple et naturelle depuis juste trois mois. Avec l’aide du Fonds David Lynch France, une quinzaine de rescapés de l’attentat du Bataclan ont appris récemment la technique de Méditation Transcendantale pour surmonter le stress traumatique. La MT s’adresse toute personne qui veut déployer son plein potentiel, et ce témoignage montre à quel point elle peut aider même dans les cas de traumatismes bien ancrés.

sad-505857_960_720« J’ai commencé la méditation fin août. J’avais déjà fait un peu de sophrologie mais j’avais éprouvé des difficultés à « rentrer » dedans. Certains jours, j’arrivais à suivre ma séance mais d’autres, je perdais complètement le fil, emportée par mon flot de pensées incessant et quand je revenais à moi, je ne trouvais rien de mieux que de m’accabler d’avoir perdu la concentration, donc les effets étaient plutôt négatifs. On m’avait parlé de la méditation « pleine conscience » mais j’avais peur qu’il se passe la même chose, incapable que j’étais de me concentrer sur le moment présent. J’ai passé un été extrêmement difficile complètement obnubilée par mes idées noires, persuadée que je n’avais plus d’avenir et que disparaître était la seule solution à ma souffrance puisque ma vie ne serait plus qu’une succession d’angoisses et de malheurs. Quand le Fond David Lynch a proposé de nous financer l’instruction [à la MT], c’est tombé en plein dans cette période, et je ne sais pas pourquoi, j’y ai mis tous mes espoirs, pensant que si cela ne fonctionnait pas, il ne me resterait plus qu’à accepter de prendre un traitement médicamenteux (ce que je me refuse à faire depuis 3 ans).

Les effets ne se sont pas fait attendre et ils ont été bien au-delà de mes espérances. Au bout d’à peine une semaine, j’étais déjà beaucoup plus calme, positive et apaisée, moi qui suis une grande anxieuse au tempérament très colérique. Même mon copain, qui ne vit pourtant pas avec moi, a vu une différence très rapidement. Il me disait qu’il me trouvait plus tranquille, moins agressive, plus énergique. Très rapidement aussi – il me semble dès les premiers jours de l’instruction – j’ai commencé à retrouver ma créativité étouffée par l’anxiété. Je suis scénariste, et l’un de mes grands points de souffrance psychologique – et financière, forcément – était de ne plus réussir ou avoir envie d’exercer mon métier alors que c’est toute ma vie depuis que je suis enfant. Je n’y arrivais plus, je n’avais plus envie et dès que je me forçais un peu, mon cerveau était envahi de pensées anxiogènes et culpabilisantes – « tu es nulle, tu es paresseuse, tu n’as pas de talent, tu es foutue », etc ….  Je n’ai toujours pas réécrit pour une production ou une chaîne de télévision, mais j’ai pu
travailler sur des projets personnels avec calme, envie et plaisir, allant jusqu’à me lancer dans un exercice inédit pour moi : l’écriture de chansons.

méditante2Pour être honnête, je ne sais pas très bien comment cela fonctionne. Je n’ai pas compris toutes les explications données pendant l’instruction, j’étais trop nerveuse pour me concentrer, et très sincèrement, ça n’est pas grave, puisque cela marche. En fait, je vois chaque session de méditation comme une espèce de « sieste de cerveau ». Pendant 20 minutes, je suis là, je suis consciente, mais mon cerveau se détend, se relaxe, se regonfle
d’énergie. A presque 3 mois de pratique, les jours où je n’ai pas médité du tout se comptent sur les doigts d’une main. J’envisage difficilement une journée sans méditer, cela fait partie de ma routine « vitale » comme manger, dormir, ou me doucher. C’est tellement facile de méditer et tellement efficace, pas d’échec possible, c’est très déculpabilisant et cela permet de prendre du recul sur les pensées intrusives, même hors méditation.

Je pense que la MT a libéré de la disponibilité dans mon cerveau en me débarrassant de mon mécanisme de rumination extrêmement handicapant. Cette disponibilité me permet d’avoir les idées claires et donc de :
– réfléchir calmement et prendre du recul sur les émotions que je ressens
et donc, ne pas m’y attacher
– redevenir optimiste : les moments douloureux finissent par passer et je
continuerai à vivre de belles choses dans ma vie
– m’organiser dans la vie de tous les jours (ménage, papiers, alimentation, s’occuper du chien, etc.)
– être bienveillante avec moi-même, cesser de m’insulter dès que j’échoue
et donc, de progresser dans mes hobbies (musique et sport)
– être apaisée dans mes relations aux autres : être capable de communiquer
sur mes attentes et mes déceptions mais aussi entendre le point de vue des autres
– être forte dans ma vie et redevenir un pilier pour mes proches en difficulté
– être joyeuse dans la vie de tous les jours, pouvoir répondre « je vais bien » sans mentir
– avoir plus d’énergie et l’envie de faire des choses
– ne plus m’effondrer à la moindre difficulté
– écrire, dessiner, chanter, danser, cuisiner, tout ce qui fait que la vie est belle pour moi.

Bien sûr, il m’arrive toujours d’avoir des journées où je suis triste ou en colère, surtout en ce moment. Mais la différence avec avant, c’est que je sais que ça ne durera pas, que ce n’est que passager et surtout, je cesse de m’en vouloir de ressentir des émotions négatives et donc, je cesse la rumination (….) Les bénéfices ont été tels que j’aimerais que tous ceux que j’aime s’initient à cette pratique. Pour résumer, je crois que la MT m’a sauvé la vie sur le long terme (….) »

Une dizaine de publications scientifiques a déjà mis en évidence l’impact positif de la Méditation Transcendantale chez les victimes de stress traumatique, que ce soit chez les vétérans de guerre américains ou les réfugiés et victimes de la torture ou des violences en Afrique. En Suisse, un bureau représentatif de la Fondation David Lynch (situé à Genève) travaille à faire connaître les bienfaits de la MT pour les victimes de diverses formes de stress traumatique, malheureusement nombreuses aussi dans notre pays.

Site principal de la Fondation David Lynch

LS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :