Publié par : mtgeneve | 24 novembre 2017

MT et Alzheimer

alzheimer-tm-meditation-early-cure-bredesen-protocol-1

Le protocole de Bredesen contre la maladie d’Alzheimer vient d’intégrer la Méditation Transcendantale à sa liste de recommandations. Une étude à large échelle est lancée, impliquant plus de 1000 patients : elle sera la première à fournir des données détaillées sur l’impact de la MT sur Alzheimer.

L’auteur de ce nouveau protocole, Dale Bredesen, professeur de neurologie à l’Université de Californie (UCLA), avait traité jusque-là 200 patients grâce à son protocole. Pour bien en mesurer la portée – un virage majeur dans la lutte contre cette maladie dégénérative caractérisée par une destruction lente mais régulière des cellules nerveuses – il faut rappeler les chiffres. En Suisse, d’après une estimation de l’Association Alzheimer Suisse, environ 141 000 personnes sont atteintes mais un tiers des cas seulement sont diagnostiqués. Plus d’un million de personnes sont touchées par cette maladie en France.

C’est en 2014 que le Professeur Dale Bredesen émet une nouvelle hypothèse quant à la cause de la maladie d’Alzheimer. Elle  le conduit au protocole MEND, en clair : Amélioration Métabolique de la Dégénérescence. Ce protocole, composé de 36 points, comporte des conseils alimentaires, le recours à l’exercice physique, aux compléments alimentaires et à la gestion du stress. La démarche est présentée en détail dans le livre de Bredesen The End of Alzheimer’s.

Première étude

Le Professeur Bredesen a commencé par réunir huit volontaires souffrant d’une forme précoce de la maladie, un neuvième souffrant d’une forme plus avancée et un dixième souffrant d’une forme plus grave. En quelques mois, les huit premiers sujets montrent des progrès remarquables, jamais obtenus avec les médicaments habituellement prescrits. L’un des sujets, qui avait dû arrêter de travailler, a pu reprendre son activité professionnelle. Le neuvième sujet a vu l’évolution de sa maladie stoppée alors qu’aucun résultat significatif n’a été obtenu avec le dixième sujet. En matière de gestion du stress, les sujets se sont mis à la Méditation Transcendantale… sans toutefois que cette technique ne soit alors explicitement associée au protocole.

Les professionnels de l’Alzheimer ont commencé par minimiser les résultats de ce travail  pionnier, justifiant de la « petitesse de l’échantillon », mais surtout du « manque de recul après trois années d’expérimentation ». L’argument a de quoi surprendre, remarque dans un article détaillé sur le sujet le spécialiste de la santé naturelle Jo Cohen, quand on sait que les médicaments contre la maladie sont mis sur le marché après seulement trois mois de tests !

al1Maladie multifacteurs

L’on comprend aujourd’hui mieux le caractère multifacteurs de cette maladie : il ne s’agit pas seulement d’une prédisposition génétique. La maladie d’Alzheimer est associée à de nombreux facteurs comme l’obésité après 50 ans, le diabète, la consommation de tabac, la dépression, l’hypertension, la perte de masse musculaire, l’infection par le virus du sida ou encore un faible taux de vitamine D. Parmi les recommandations contenues dans le protocole de Bredesen, on note par exemple de diminuer la prise de sel ou encore de consommer des légumes à feuilles vertes qui apportent de la vitamine B9, des poissons riches en oméga3, de la vitamine B12, etc.

Au chapitre clé de la Gestion du stress,  la décision d’intégrer la Méditation Transcendantale au protocole est récente. C’est dans le cadre d’une pré-étude que Bredesen avait remarqué le rôle clé de la MT : une femme légèrement atteinte avait par coïncidence appris la MT en même temps qu’il avait commencé le protocole et avait montré un renversement important et soutenu du déclin cognitif.

« La patiente Zéro [comme Bredesen l’appelle], est maintenant suivie depuis cinq ans et elle se porte à merveille,» dit-il. « Elle pratique régulièrement la MT et attribue une grande partie de son progrès à la technique de MT. Elle pense que cela a été une partie très importante de son programme global. »

al4.jpgLa MT travaille sur les causes profondes

Le Dr Bredesen voit la valeur de la MT qui travaille sur différentes causes profondes en même temps. « Lorsque vous pratiquez quelque chose comme la technique de MT, bien sûr, vous touchez à une diversité de contributeurs, comme une pression artérielle trop élevée et un taux de cortisol trop élevé. Le stress se trouve avoir un impact assez important. »

La décision du chercheur d’intégrer maintenant explicitement la MT à son protocole s’appuie aussi sur les nombreuses études déjà existantes montrant une amélioration de la neuro-plasticité et de la cohérence globale des ondes cérébrales (EEG) du cerveau, associées à une amélioration de la performance cognitive, de l’intelligence et de la mémoire, ainsi qu’une réduction significative du stress et de l’anxiété. Un rapport de recherche ultérieur présentant des résultats d’imagerie a montré des changements structurels dans le cerveau des patients traités.

Plus de 1000 patients suivent actuellement ce protocole personnalisé. L’étude dont ils feront l’objet sera la première à fournir des données incontestables sur les effets potentiels de la Méditation Transcendantale sur la maladie d’Alzheimer. A suivre, avec espoir pour les patients Alzheimer et leur entourage.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :