Publié par : mtgeneve | 5 août 2016

Clinton ou Trump ?

tem6-Norman-Rosenthal-300x283Dans un article publié sur le site de Fox News, le psychiatre bien connu Norman Rosenthal présente sept avantages de la Méditation Transcendantale (MT) pour un Chef d’état.

D’origine sud-africaine, le Dr Norman Rosenthal est connu pour ses recherches sur le syndrome de dépression hivernale ainsi que pour ses ouvrages Transcendence et le tout nouvellement publié Super Mind sur la technique de MT. Il utilise ici les résultats d’une de ses études récentes sur la MT pour montrer combien la pratique de cette technique serait utile au prochain président américain – ou à tout autre Chef d’état. Notre traduction française ci-dessous.

Trump, Hillary ou Sanders : Sept raisons pour lesquelles notre prochain président devrait méditer.

404px-Hillary_Clinton_by_Gage_Skidmore_2
L’on peut considérer une course à la présidence comme l’une des expériences les plus dures, les plus stressantes et les plus épuisantes émotionnellement qu’il est possible d’imaginer. En tant que psychiatre, mon instinct est d’essayer de comprendre quels conseils il pourrait être le plus utile de donner au candidat gagnant. Si on me demandait, je citerais Victor Hugo qui a dit : « Méditez. Tout est plein de lumière, même la nuit. »

La méditation est de plus en plus populaire et des millions de personnes en découvrent les bienfaits. Il y a différents types de méditation. Celui que je connais le mieux est la Méditation Transcendantale, que je pratique régulièrement et que je recommande à nombre de patients.

435px-Donald_Trump_(5440393641)_(cropped)
Voici sept raisons pour lesquelles je dirais à notre futur président(e) de méditer (s’il ou elle demande !)

1. Calmer l’esprit

Hillary Clinton affirme qu’elle médite pour ralentir les choses et rafraîchir l’esprit. Un récent questionnaire soumis par mes collègues et moi-même à  600 personnes pratiquant la Méditation Transcendantale confirme ce bienfait. La plupart des participants (92%) ont répondu que depuis qu’ils ont commencé à méditer, ils ont un sentiment de calme pendant qu’ ils sont engagés dans l’activité.

Voici comment le financier réputé Ray Dalio, qui pratique la MT depuis des décennies, décrit la façon dont cela aide à ses négociations :

« Lorsque les choses viennent à vous – les défis, les stress, les événements perturbateurs, vous pouvez être calme, comme un Ninja voit les choses arriver à lui au ralenti, et ainsi il est forcément en contrôle. »

Comme cela serait utile à notre futur président( e) de faire preuve d’un tel calme dans la tempête, si l’appel téléphonique redouté arrive à trois heures du matin (ou à toute autre heure).

2. Une plus grande résilience

Lorsque vous êtes le dirigeant d’une nation, il y aura forcément de l’adversité, et c’est la façon dont vous réagissez à cette adversité qui sépare un grand dirigeant comme Winston Churchill d’un dirigeant ordinaire. Dans notre sondage, 95% de ceux qui ont répondu ont rapporté, depuis qu’ils ont appris la méditation, une meilleure aptitude à rebondir après des événements déplaisants. La recherche montre que la réaction de lutte ou de fuite s’apaise plus rapidement chez les méditants réguliers que chez un groupe contrôle.

3. De meilleures relations avec les autres

Indépendamment du mérite des décisions d’un président, il ou elle devra collaborer avec beaucoup d’autres gens, comme le Congrès et des acteurs extérieurs, afin d’appliquer ses décisions. Dans notre sondage, une grande majorité (près de 9 sur 10) a rapporté de meilleures relations depuis le début de la pratique de la méditation.

4. Cultiver une meilleure santé et davantage de bien-être

Le job à haut stress de commandant en chef impose au président d’être en excellente condition physique. Il a été montré que la MT diminue la réaction aux stress ordinaires et réduit l’hypertension. En fait, l’American Heart Association a récemment recommandé la MT comme un traitement complémentaire ou alternatif pour l’hypertension. Les méditants risquant des maladies cardiovasculaires se portent mieux que les non méditants. De plus, la plupart des participants au sondage (85%) ont répondu avoir fait des choix plus sains dans leurs habitudes quotidiennes depuis qu’ils ont commencé à méditer.

5. L’équilibre entre l’engagement et le détachement

Les dirigeants doivent montrer qu’ils sont émotionnellement engagés avec les autres s’ils veulent inspirer, énergiser et réussir à mener à bien leur agenda. Durant sa présidence, Ronald Reagan a été un maître dans l’art de faire sentir aux gens qu’il se préoccupait d’eux. De la même façon, le Président Bill Clinton était fameux pour dire « je sens votre souffrance, » et les gens étaient nombreux à penser que c’était vrai.

D’un autre côté, il est important pour les dirigeants de ne pas s’attacher trop aux petits détails comme aux questions importantes. Par exemple, le Président Carter a été critiqué pour s’être impliqué dans les horaires des terrains de tennis de la Maison Blanche. De façon plus sérieuse, en cas de crise les leaders doivent être suffisamment engagés sans laisser la préoccupation nuire à leur efficacité.

Dans notre sondage MT, les participants ont rapporté paradoxalement que depuis qu’ils ont appris à méditer, ils avaient fait l’expérience de plus d’engagement dans leur vie  (91%) mais de moins d’engagement excessif (88%).

6. Etre votre soi authentique

Lorsqu’on leur a demandé s’ils se sentaient mieux à même d’être « votre soi authentique, » la plupart des participants (90%) ont répondu que oui. L’authenticité – ou l’authenticité perçue – est un trait de grande valeur chez un dirigeant.

L’acteur, chanteur et danseur Hugh Jackman, qui pratique la MT depuis des décennies, affirme que l’authenticité est l’un des plus grands cadeaux reçus de sa pratique régulière de la MT. Comme il le dit lui-même : « Par la méditation quotidienne, je peux arracher les masques que nous construisons – que je construis pour moi-même, petits et grands, pour atteindre un plus grand sentiment de mon vrai moi. »

Tout en reconnaissant qu’en tant qu’acteur il « porte souvent différents masques, » Jackman ajoute que « pour l’acteur la vraie force est de trouver l’authenticité quel que soit le personnage que vous jouez – et d’être. »

J’aimerais suggérer que le fait de développer l’authenticité  serait utile aussi pour notre futur président.

7. Rester dans la « zone »

Selon notre sondage, plus de 4 participants sur 5 ont dit que depuis le début de leur pratique de la méditation, leur travail s’était amélioré, il était plus facile d’accomplir les choses, et ils étaient plus créatifs et productifs, « dans la zone » [ cet état de bien-être et de fluidité appelé aussi « état de flow. » ]

Qui que soit en fin de compte notre prochain président, j’espère qu’il ou elle manifestera les sept traits désirables de personnalité mentionnés ci-dessus.

Si l’un( e) ou l’autre des candidats a le sentiment que ces qualités pourraient bénéficier de quelques raffinements, puis-je être suffisamment audacieux pour suggérer qu’une solution ancienne est à portée de main ?

— Dr Norman Rosenthal. Lire l’article original en anglais.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :