Publié par : mtgeneve | 1 mai 2016

Mon chemin… (épisode IV)

Quatrième volet du blog de Satu, expatriée finlandaise établie en Suisse romande, qui livre ses impressions après quelques temps de Méditation Transcendantale (notre traduction française).

Confetti-702x336

Voler de mes propres ailes

La partie préférée de mes méditations du matin, c’est quand je commence, il fait encore nuit et quand je termine vingt minutes plus tard, l’aube pointe et mon salon est déjà baigné d’un peu de lumière. Un départ parfait pour une nouvelle journée.

Après juste une semaine de méditation, je suis déjà dans une nouvelle routine et j’aime vraiment ces moments de calme. La semaine dernière, je suis rentrée à la maison très tard et j’ai décidé de ne pas méditer vu qu’il était déjà minuit et que je voulais juste aller me coucher. Malgré cela, en préparant mon lit, j’ai pensé que ce serait quand même mieux de le faire puisque c’est si calmant. Cette fois-là, j’y ai quand même renoncé mais je suis encore surprise de constater à quel point la méditation est devenue un moment incontournable de ma journée.

En parcourant le blog du site TM CH, j’ai trouvé une page qui me semblait parfaite: “TM adds a moment in my mind to stop and think, rather than just react.” [ La MT ajoute un moment dans mon esprit pour m’arrêter et penser, plutôt que de juste réagir]. L’article parlait de la capacité à dire non à une autre tranche de pizza, mais j’ai alors réalisé que j’avais déjà eu une expérience comparable à cela. Je ne suis pas très patiente au volant et l’habitude des Suisses de ne pas mettre leur clignotant avant de tourner me rend folle. Il y a quelques jours, le conducteur qui me précédait a tourné à droite sans mettre son clignotant. Cela aurait normalement causé quelques belles injures de ma part mais cette fois-ci, au moment où j’ouvrais la bouche pour dire ses quatre vérités à ce chauffard, pour une raison inconnue, je me suis arrêtée et ne me suis pas sentie contrariée de ne pas faire comme d’habitude.

Je dois dire que j’ai quelques difficultés avec ma méditation ces temps-ci. Ce n’est pas à cause de la technique elle-même mais probablement à cause de la façon dont je la fais. Je suis le conseil de Guénaël, mon professeur de méditation, en essayant de méditer sans effort mais la réalité est que mon cerveau est tellement actif jour et nuit que cela commence à m’énerver. Mon esprit est dispersé comme des confettis sur la route un jour de carnaval ! J’essaye de me rassembler, de me ramener à la méditation mais quelques secondes plus tard, je suis déjà dans la pensée suivante.

J’entends déjà la voix de Guénaël dans ma tête qui me dit que cela fait partie du processus et que de telles pensées sont normales pendant la méditation, que c’est naturel. Je sais, je sais, mais cela ressemble à une vraie gare là-haut… Pendant la formation, Guénaël disait que parfois certaines personnes arrêtent la méditation parce qu’aujourd’hui, tout le monde veut tout, tout de suite. Si on n’a pas de résultat immédiat, on arrête. Je suis certaine que c’est comme cela avec toute chose, résultats instantanés MAINTENANT ou je saute sur la prochaine opportunité toute nouvelle, toute brillante et toute excitante.

Je ne suis clairement pas prête à abandonner la méditation mais je pense que mon ange gardien me manque un peu et j’attends avec impatience notre prochaine réunion de suivi dans une semaine.

Satu Kankaansyrjä

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :