Publié par : mtgeneve | 30 octobre 2014

« Job Stress Index 2014 »

Illustration : mindspower.com

Illustration : mindspower.com

Les médias ont largement commenté les chiffres du « Job Stress Index 2014 » qui viennent de paraître. Selon l’étude, environ un quart de la population active en Suisse souffre de stress excessif ou d’épuisement, pour un coût de 5,6 milliards de francs suisses par an pour les entreprises. Quelles solutions ?

L’étude en question, réalisée par l’Université de Berne et l’Université des sciences appliquées de Zürich sur un mandat de Promotion santé Suisse, révèle que plus d’un million des 4,9 millions de travailleurs en Suisse souffrent de stress excessif et de surmenage. Ceci sur la base d’une enquête représentative auprès de 3484 personnes actives dans différents domaines et régions de Suisse et de différentes tranches d’âge. L’étude examine aussi les différences éventuelles entre hommes et femmes, entre Alémaniques et Romands, selon les âges et le type de travail notamment.

L’étude, qui confirme des chiffres similaires à la situation en 2010, distingue entre « stress » et épuisement, le fameux « burnout. » Comme le résume la Tribune de Genève (19 octobre 2014) : « Le rapport s’intéresse également à l’épuisement au travail, décrit comme «un sentiment de surmenage, de perte d’énergie et d’épuisement général. Parmi les personnes interrogées, 40% disent souffrir d’épuisement, un quart d’épuisement important voire très important. Il touche davantage les personnes travaillant à plein temps qu’à temps partiel, les femmes que les hommes, les jeunes que les travailleurs plus âgés. »

Enrayer l’épidémie de stress représenterait pour les entreprises suisses une économie de milliards de francs. La presse est pourtant assez silencieuse en termes de solutions. L’étude constate que les patrons se sentent paradoxalement moins stressés, malgré le poids des responsabilités, car ils ont davantage de liberté dans l’organisation de leur travail. La Tribune de Genève note que « les ressources, comme l’estime et le soutien des supérieurs ou encore la marge de manoeuvre, sont autant de facteurs de protection [contre le stress].»

Quelques instants de ressourcement profond deux fois par jour

A défaut de « solution miracle, » des solutions efficaces existent contre l’épidémie actuelle de stress, la « peste noire du 21ème siècle » : il est possible de diminuer fortement le stress et l’épuisement — c’est exactement ce qu’accomplit la technique de Méditation Transcendantale (MT) pour celles et ceux qui s’y sont intéressés. Des études sérieuses montrent que la pratique régulière de la MT réduit significativement le stress et l’anxiété, développe une vision élargie et la capacité à trouver des solutions créatives, réduit l’absentéisme au travail, augmente la productivité et améliore les relations entre collègues.

La MT s’apprend facilement et se pratique quelques instants matin et soir, assis confortablement les yeux fermés ; elle est tout à fait compatible avec le rythme rapide du monde moderne. Après une formation initiale de quelques séances avec un instructeur qualifié, chacun peut pratiquer indépendamment pour se libérer du stress et « recharger ses batteries » jour après jour pour toute une vie. Il ne s’agit ni d’un enseignement religieux, ni d’un mode de vie.

Et surtout, à la différence de diverses autres méthodes de relaxation ou de méditation, elle n’implique ni concentration, ni effort, ni contrôle de l’esprit, et les résultats sont presqu’ immédiats. Même les sceptiques peuvent en retirer de grands bienfaits car il n’est pas nécessaire de « croire » à la technique ou d’avoir des attentes particulières.

Tower

Cours MT en entreprise

Si les Suisses sont souvent un peu plus timides à l’idée de « transcender, » de nombreuses entreprises ou institutions à travers le monde proposent depuis longtemps des cours de Méditation Transcendantale à leurs employés ou collaborateurs. Avec d’excellents résultats.

La marche à suivre est simple : prendre contact avec un enseignant certifié de MT, s’informer, mettre sur pied un cours MT pour la direction ou les responsables d’un projet de gestion du stress et de qualité de vie. Une fois que les responsables ont eu ainsi l’occasion de se convaincre des bienfaits de la méthode, des cours sont proposés à l’emsemble du personnel, toujours sur une base volontaire.

Les responsables peuvent choisir de proposer des cours en entreprise, que les enseignants MT peuvent organiser facilement d’entente avec l’entreprise, ou de proposer à son personnel d’apprendre la MT à l’extérieur de l’entreprise, selon les besoins individuels de formation contre le stress et le « burnout » et pour une plus grande créativité.

Le coût du cours peut être pris totalement en charge par l’entreprise ou unep participation peut être demandée aux employés. Dans tous les cas, l’entreprise comme le personnel sont largement gagnants dans ce qui va se révéler un magnifique investissement : moins d’absentéisme, plus d’efficacité et de productivité, meilleure prise de décisions, et lorsque suffisamment d’employés apprennent, un changement palpable de l’atmosphère en entreprise : plus d’énergie, une meilleure entente, plus de rires et d’idées, plus de fluidité et de plaisir dans le travail.

Quant aux moments de MT quotidiens, ils peuvent être laissés à la responsabilité de chacun, ou mieux devenir partie de la « culture » de l’entreprise, qui peut instaurer pour ceux qui le souhaitent des moments de méditation et réserver une salle à cet effet.

Etude gouvernementale au Japon

Des centaines d’études scientifiques témoignent de la réalité des bienfaits de la MT. Par exemple, les Instituts nationaux de la santé du Japon ont mené une étude sur près de 800 travailleurs de l’industrie dans l’une des plus grandes usines du pays. Résultats : des améliorations marquées dans la santé physique et mentale des travailleurs après cinq mois de pratique de la Méditation Transcendantale, par comparaison avec un groupe contrôle durant le même temps dans la même usine. Les résultats incluaient une diminution des problèmes physiques, de l’anxiété, de la dépression, de l’insomnie, des problèmes digestifs, des tendances névrotiques et des problèmes psychosomatiques. Il a été noté également une diminution de la consommation de cigarettes. Références au bas de cet article.

Nombre de directeurs et leaders pratiquent la MT régulièrement et disent lui devoir leur succès. Même Rupert Murdoch (83 ans) s’est récemment mis à la MT. Rick Goings, le PDG de patron de Tupperware, responsable de 2,5 millions d’employés, en retire de grands bienfaits. L’investisseur milliardaire Ray Dalio vante la clarté de pensée et les bonnes décisions que la MT lui inspirent, et divers directeurs d’école ont vu leur établissement transformé et leurs enseignants fort soulagés par l’introduction de « moments de calme MT. » Arianna Huffington, la « Reine des médias, » constatant qu’une bonne partie des gens manquent de sommeil et vivent dans un épuisement quasi-permanent, milite pour la valeur du repos et recommande sans réserves la pratique de la méditation. Quand à la chanteuse bien connue Katy Perry, elle vient d’offrir le cours MT aux 127 membres de son personnel de tournée !

Une nécessité face à l’épidémie de stress

photo_marnie

La MT est une préparation à une activité efficace et détendue

Recommander la pratique de la MT aux collaborateurs aurait pu paraître inhabituel il y a peu. Il s’agit pourtant d’une méthode et naturelle, éprouvée scientifiquement et aujourd’hui, face à l’épidémie de stress et les pertes engendrées au niveau économique comme au niveau humain, il s’agit presque d’une évidence. En effet, ceux qui peuvent se libérer du stress régulièrement, se ressourcer, puiser dans leurs ressources créatives intérieures et développer une vision élargie ont beaucoup plus de chances de rester en bonne santé et de garder le dessus dans le monde compétitif et parfois difficile du travail. Une réalité à …méditer, pour le bien-être et la survie de chacun comme de chaque entreprise.

—> Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter Léonard Stein, auteur de cet article (022 890 1008 ou lstein@mt-geneve.ch), ou tout autre professeur certifié de MT.

—> Site internet sur l’impact de la MT dans le monde des affaires

Références des études japonaises :

Haratani T, Henmi T. (1990) Effects of Transcendental Meditation on health behavior of industrial workers. Japanese Journal of Public Health; 37:729.
Haratani T, Henmi T. (1990) Effects of Transcendental Meditation on mental health of industrial workers. Japanese Journal of Public Health; 32:177.

LS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :