Publié par : mtgeneve | 18 septembre 2014

MT et « Mindfulness » : quelles différences ?

Quelques instants de MT pour recharger ses batteries...

Quelques instants de MT pour recharger ses batteries…

En tant que professeurs de Méditation Transcendantale, on nous a parfois demandé en quoi cette technique se distingue du Mindfulness ou « Pleine conscience, » pratique dont on entend souvent parler aujourd’hui. Quelques éléments de réponse.

Il existe aujourd’hui de nombreuses méthodes de relaxation, de concentration ou de développement personnel regroupées sous le mot « méditation. » Difficile de s’y retrouver, d’autant plus que ces méthodes sont souvent fort différentes les unes des autres, dans leur pratique comme dans leurs effets. De la même façon, natation et haltérophilie sont tous deux des « sports, » mais leur pratique et leurs effets sont évidemment fort différents.  Premier constat donc : il est faux de supposer que les diverses méthodes de « méditation » sont toutes les mêmes. Ceci est d’ailleurs de mieux en mieux compris par la recherche scientifique.

Le Mindfulness est une méthode dérivée de pratiques bouddhistes (Vipassana) par Jon Kabat-Zinn, un scientifique américain. Cette méthode appelée en français « Pleine conscience » ou « présence attentive » est utilisée en particulier en milieu hospitalier pour soulager la douleur, le stress, soigner la dépression, mais peut être utile à chacun.  Son fondateur définit cette pratique comme le fait de « porter intentionnellement attention aux expériences internes (sensations, émotions, pensées, états d’esprit) ou externes du moment présent, sans porter de jugement de valeur. »

L’idée est d’observer sans jugement, de se concentrer donc sur le présent plutôt que sur les multiples pensées que nous ruminons en permanence. La pratique peut impliquer des exercices comme maintenir l’attention sur la respiration, méditations guidées par les instructions d’un CD, porter l’attention successivement sur les différentes parties du corps, faire l’expérience d’un grain de raisin dans le plus grand détail avec tous les sens, marcher en portant l’attention sur chaque mouvement du corps, etc.

Dans la pratique du Mindfulness ou Pleine conscience, le mot « méditation » désigne donc une diversité d’exercices mentaux basés sur l’observation, destinés à nous permettre de vivre plus pleinement dans le présent.

La Méditation Transcendantale, par contraste, n’implique pas « d’exercices. » Il ne s’agit pas d’observer, ni de tenter de ressentir quoi que ce soit, ni de diriger l’attention. Répandue par le sage indien Maharishi Mahesh Yogi et originaire de la tradition védique de l’Inde, cette technique n’implique aucun effort, aucune concentration, aucun contrôle de l’esprit.

Aucune volonté individuelle n’est à l’œuvre durant la MT : de façon simple et naturelle, la technique permet à l’esprit conscient de s’apaiser graduellement jusqu’à faire l’expérience du silence intérieur, de la source de toute intelligence et créativité, la pure conscience. Permettre ainsi à l’esprit de s’apaiser graduellement et de se mettre en silence est ce que l’on appelle « transcender. » Transcender signifie « aller au delà, » au delà de l’activité constante de l’esprit pour se fondre naturellement dans l’Etre, le silence et l’énergie intérieurs, le Soi.

Les gens s’étonnent souvent de la simplicité – et de l’efficacité — de la MT, après avoir essayé diverses méthodes de méditation impliquant contemplation, concentration, observation, prière ou réflexion. La Méditation Transcendantale implique l’utilisation mentale dénuée d’effort d’un mantra adapté à l’étudiant (un son sans signification permettant à l’esprit de se tourner vers l’intérieur et de glisser naturellement vers le silence), et se pratique 20 minutes environ matin et soir. Le corps se détend profondément, la fatigue et le stress se dissolvent, l’on recharge ses batteries et l’on ressort de la MT l’esprit clair, créatif et dynamique. Il ne s’agit pas d’essayer d’être dans le présent ou d’être davantage conscient durant la pratique : ces qualités d’éveil, de conscience, de présence dans l’instant et de sérénité se développent naturellement dans la vie quotidienne comme résultat de l’élimination des stress et de l’expérience de la transcendance.

Le fait de transcender est naturel pour l’esprit, mais la plupart des méthodes dites de « méditation » n’ont pas pour but de transcender, elles maintiennent l’esprit actif de diverses façons au niveau de surface de la pensée. La MT ouvre l’esprit à un quatrième état de conscience majeur, la conscience transcendantale, correspondant à un fonctionnement corps-esprit différent des états de veille, rêve et sommeil.

Divers chercheurs scientifiques, aujourd’hui davantage conscients des différences entre les méthodes de méditation, ont entrepris de comparer les résultats : effets sur le fonctionnement du cerveau, niveau de relaxation, développement de l’actualisation de soi, réduction de l’anxiété, etc. Il n’est pas étonnant de constater de grandes différences.

Le Dr Fred Travis, un scientifique américain, propose une distinction entre trois types principaux de méditation : la concentration, l’observation ouverte (open monitoring), et la transcendance automatique (automatic self-transcending). Il constate par exemple, en termes d’impact sur le fonctionnement du cerveau, des ondes Theta frontales (5-8 Hz) et possiblement des ondes gamma postérieures (30-40 Hz) durant la pratique du Mindfulness, typiques de l’observation de l’activité mentale ou de tâches impliquant la mémoire. Durant la Méditation Transcendantale, on constate un fonctionnement cérébral différent, typiquement une cohérence Alpha étendue (8-12 Hz), surtout dans les zones frontales du cerveau, indiquant un fonctionnement plus efficace et intégré du cerveau et davantage d’éveil. (source : revue Cognitive Processing 11, 2010.)

En termes de niveaux de repos, la transcendance de la MT est associée avec un état corps-esprit unique de relaxation, bien plus profond que le repos habituel les yeux fermés, état que l’on ne retrouve pas dans les méthodes qui maintiennent l’esprit actif dans un contexte d’observation, de concentration ou d’exercices. Ceci explique  les résultats sans égal de la MT pour dissoudre le stress et combattre l’anxiété notamment (Journal of Clinical Psychology, 45 (1989): 957–974.)

Dans une étude d’envergure, la American Heart Association conclut qu’à l’heure actuelle, la technique de MT est la seule méthode de méditation recommandable pour traiter l’hypertension artérielle (Brook RD et al., Beyond Medications and Diet: Alternative Approaches to Lowering Blood Pressure. A Scientific Statement from the American Heart Association. Hypertension, 61:00, 2013).

En termes de points communs, finalement, nous pouvons relever que le Mindfulness comme la MT visent l’amélioration de la santé physique et mentale, qu’elles n’impliquent ni croyances religieuses ni philosophie et font l’objet de nombreuses études scientifiques.

Les éléments de comparaison présentés ici sont forcément incomplets. Si la recherche scientifique fournit un éclairage essentiel sur l’impact et la valeur de différentes méthodes, c’est bien sûr en rencontrant un enseignant qualifié pour en savoir plus, puis en pratiquant régulièrement que l’on peut vraiment saisir les bienfaits de telle ou telle méthode et changer sa qualité de vie.

LS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :