Publié par : mtgeneve | 18 octobre 2013

L’extraordinaire histoire du président méditant

Joachim-Chissano-345

Le magazine Psychology Today a publié il y a quelques mois un article intitulé La méditation peut-elle changer le monde ? — L’histoire extraordinaire du « président méditant » du Mozambique. Entre 1994 et 2005, le président Chissano, qui pratique la Méditation Transcendantale, avait généralisé la pratique quotidienne de cette simple technique mentale dans son gouvernement, dans l’armée et dans les forces de police de son pays.

Le résultat a été le retour à la paix et à la prospérité après 15 ans de guerre civile, un « miracle » selon le Haut Commissariat pour les Réfugiés, qui aimerait bien comprendre la « formule secrète » qui a si bien marché au Mozambique…

Steve Taylor, psychologue et écrivain renommé et auteur de l’article, se réfère à une affirmation du philosophe américain Ken Wilber : « la meilleure façon d’arrêter la famine dans le monde est de méditer. » Une telle affirmation peut paraître choquante: ne doit-on pas d’abord fournir de la nourriture, envoyer de l’argent aux affamés ? Ou au moins mettre un terme aux conflits et à la corruption ? L’histoire du président Chissano du Mozambique, continue Taylor, illustre clairement ce qu’a voulu dire Ken Wilber.

« En 1992, » explique Steve Taylor dans son article, « la guerre civile prit fin au Mozambique, après 15 ans de dévastation et environ un million de morts. Le pays était complètement brisé et montrait tous les signes d’être piégé dans le cycle de conflit et de corruption dont ont souffert tant de pays africains. Mais Joachim Chissano — dont les forces avaient gagné la guerre — surprit le monde en agissant avec bon sens et empathie. Plutôt que de tenter d’augmenter sa base de pouvoir et de mettre en place la vengeance, Chissano traita avec respect les forces rebelles qui avaient tenté de renverser son gouvernement. Il fit des compromis, promit qu’il n’y aurait pas de poursuites  ou de punitions et offrit aux rebelles la moitié des postes dans l’armée du Mozambique. Il leur donna une possibilité de gagner le pouvoir par des moyens politiques. Plutôt que d’essayer d’écraser les rebelles, il commença à travailler avec eux. »

Taylor décrit comment cette collaboration a permis de sauver des millions de personnes de l’extrême pauvreté et de créer ainsi les bases d’une paix durable : « par la capacité de Chissano à mettre les différends de côté et à créer un lien avec ses anciens ennemis, le Mozambique (…) est devenu un des pays africains les plus stables et pacifiques. »

Méditation Transcendantale à large échelle

Steve Taylor attribue les qualités exceptionnelles du président Chissano à sa pratique de la Méditation Transcendantale, apprise en 1992 : « Devenu rapidement conscient des bienfaits de la pratique, il [la fit enseigner] à sa famille, ensuite aux ministres de son cabinet et à son gouvernement en général. En 1994 cela devint une obligation pour toutes les recrues de l’armée et de la police que de méditer  20 minutes deux fois par jour. »

« Quelque chose de plus profond doit être changé dans notre esprit et notre conscience pour prévenir la récurrence de la guerre. »
— Joaquim Chissano, ancien président du Mozambique

Comme le président Chissano l’a exprimé lui-même, « Le résultat a été la paix politique et l’équilibre dans la nature pour mon pays . . . La culture de la guerre doit être remplacée par la culture de la paix. Dans ce but, quelque chose de plus profond doit être changé dans notre esprit et dans notre conscience pour prévenir la récurrence de la guerre. »

En 2004, Chissano choisit de se retirer. Il est aujourd’hui un homme d’état à la retraite très respecté dans son pays et a été honoré en 2007 de l’équivalent africain du Prix Nobel, le Prix pour l’accomplissement dans le leadership africain. Il continue à pratiquer quotidiennement la MT et encourage activement le développement de l’agriculture biologique dans son pays.

carte-mozambiqueSteve Taylor revient à la remarque de Ken Wilber en montrant comment la méditation peut transformer le comportement de nos leaders et ainsi résoudre nombre de problèmes politiques, sociaux et sanitaires : « la méditation réduit la colère et l’agression. A long terme, elle augmente notre capacité à l’empathie, à la compassion et au raisonnable. Elle mène à un comportement moins centré sur soi-même et réduit l’appétit de pouvoir et de richesses. Elle génère un sens de bien-être  qui nous rend moins susceptibles  d’être affectés par nos rancunes et préjugés. » La recherche scientifique, rappelle Taylor, a largement validé les bienfaits de la méditation.

Des penseurs comme Wilber et Taylor l’ont bien compris : la discorde et les problèmes dans le monde, incluant la famine, ont leur source dans la discorde présente dans notre esprit. Comme le dit l’Organisation des Nations Unies, « Les guerres commencent dans l’esprit des hommes, c’est donc dans l’esprit des hommes qu’il faut bâtir les … De la paix. » Une quarantaine d’études scientifiques à ce jour ont démontré sans ambiguïté que la pratique de la MT, particulièrement en grands groupes, exerce une influence mesurable de paix et d’harmonie dans la société : les conflits s’apaisent, la criminalité diminue, la qualité de la vie s’améliore. [Source de la carte du Mozambique]

« Nous cherchons toujours la formule secrète qui a si bien marché ici. Nous aimerions la patenter et l’utiliser à nouveau dans d’autres crises. »
— Expert en aide humanitaire, à propos du retour à la paix au Mozambique

Le « miracle » du Mozambique selon le HCR

En 1998, quatre ans après le début de l’enseignement de la MT à large échelle au Mozambique, le magazine Refugees du Haut Commissariat des Nations Unies pour les Réfugiés (HCR, basé à Genève) consacre un article au retour pacifique des réfugiés mozambicains dans leur pays. N’imaginant pas que le programme de paix par la méditation initié par le président puisse être à l’origine de ce que certains responsables d’organisations internationales ont appelé le « miracle du Mozambique,»  ils l’attribuent à l’esprit positif des réfugiés et à l’aide internationale. Tout en réalisant que cela ne suffit pas à expliquer le succès mystérieux du « retour de réfugiés le plus réussi depuis la fin de la Seconde guerre mondiale. »

Comme le résume un humanitaire occidental : « Les  Mozambicains eux-mêmes ont été largement responsables pour le “miracle,” les agences et les donateurs ont donné un coup de main. Mais nous cherchons toujours la formule secrète qui a si bien marché ici. Nous aimerions la patenter et l’utiliser à nouveau dans d’autres crises. »Tout en reconnaissant les défis propres à toute transition de cette envergure (plus de 6 millions de réfugiés), l’article met à plusieurs reprises l’accent sur sa fluidité exceptionnelle : « Il est rare que les interventions d’urgence auprès des réfugiés fassent l’expérience d’une continuité de développements aussi positifs qu’au Mozambique . . . Ils ont enterré leurs différends presque du jour au lendemain. » « “Nous étions intéressés à commencer des plantations et non pas à mettre sur pied des tribunaux de guerre pour punir les coupables,” explique un membre du gouvernement local. » Cette atmosphère particulièrement positive a aussi permis de se passer des structures de sécurité importantes qui doivent généralement être mises sur pied dans des situations semblables.

Cette formule secrète, bien sûr, c’est l’influence de cohérence, de paix, d’harmonie et de prospérité générée dans la conscience collective du pays par les milliers de membres de l’armée et des forces de police pratiquant silencieusement la Méditation Transcendantale matin et soir. A l’instar de Joaquim Chissano, un nombre croissant de leaders commencent à comprendre la relation entre conscience individuelle et conscience collective et la valeur de la technique de MT pour promouvoir la paix et la prospérité.

LS

Publicités

Responses

  1. Rappelons que le Président de la République française François Mitterrand a été initié à la MT, au milieu des années 80 (J’ai l’article du Canard Enchaîné à ce sujet (ça m’a été confirmé par l’ancien Président du Mouvement français), ainsi que Laurent Fabius et son ex-femme, Mme Castro, article paru dans les années 80 dans le Nouvel Observateur (j’ai lu l’article, mais ne l’ai pas gardé). Cet ancien Président du Mouvement français m’a dit ; « 1 ancien1er Ministre français, initié à la MT, était très intéressé par les résultats obtenus à MIU.
    J’ai aussi rencontré Paul-Emile Victor, au centre MT de Paris, qui nous a dit avoir été initié, lui aussi, à la MT.


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :