Publié par : mtgeneve | 20 août 2013

La conscience, base de toute connaissance


MMY_70s6Durant ses 50 années d’enseignement, Maharishi a beaucoup insisté sur la nécessité pour les écoles de développer la conscience des étudiants pour réaliser les idéaux les plus élevés de l’éducation. Aujourd’hui, des milliers d’écoles dans le monde incluent des « Moments de calme  » durant lesquels les étudiants pratiquent la technique de Méditation transcendantale (MT) pour développer leur capacité consciente et élargir ainsi le réceptacle de la connaissance, mieux apprendre et rendre la connaissance source de joie.

Les extraits ci-dessous sont tirés d’une conférence de Maharishi Mahesh Yogi, le fondateur de la MT, lors d’une assemblée de l’Association américaine de l’éducation supérieure, à Houston (Texas) en mars 1973. La vidéo de cet extrait (4 minutes en anglais) est inclue ci-dessous.

« Il y a deux côtés à la connaissance : l’objet de connaissance et le sujet connaissant, le connaisseur. Ce que l’éducation actuelle fournit est la connaissance de l’objet. Ce qui lui manque est la connaissance du sujet, la connaissance du connaisseur.

Le courant de la connaissance a deux rives : d’un côté l’objet, de l’autre le connaisseur. Avec ces deux points de référence, le connaisseur et l’objet, le premier point de référence est le sujet. Cela est très important car nous connaissons la connaissance tel que le connaisseur est. Lorsque l’esprit est mou, lorsque le connaisseur est somnolent, la connaissance est différente de ce qu’elle est lorsqu’on est bien réveillé, frais le matin. La perception est différente, la compréhension est différente, les émotions sont différentes.

La connaissance est différente dans différents états de conscience. Cela est très clair. Nous le savons de par notre propre expérience.

Ce que l’éducation fournit, c’est la connaissance des valeurs physiques — la physique, la chimie, la biologie, l’astronomie. Les différentes disciplines sont là pour pour fournir de l’information sur les différents domaines de la vie. Tout est juste — il n’y a là rien de mauvais. Ce qui n’est pas fourni est la connaissance du connaisseur.

Sans la connaissance du connaisseur, lorsque le connaisseur est dans l’ignorance à propos de lui-même, toute la structure de la connaissance est comme sans base.

Le fondement de la connaissance est la conscience du connaisseur — est le connaisseur. Mais si le connaisseur est dans l’obscurité — le connaisseur ne se connaît pas lui-même, alors il est très évident que la structure entière de la connaissance, le domaine entier de la connaissance n’a pas de base. Une telle connaissance sans base ne peut qu’être absence de plénitude.

La connaissance apportée par l’éducation actuelle n’apporte pas la plénitude. Elle a ses grandes valeurs mais [ces] valeurs sont au niveau objectif de la vie, est les valeurs manquent au niveau subjectif de la vie. L’individu n’est pas dans la plénitude — cependant les bénédictions de l’éducation, les bénédictions de la connaissance, promeuvent le progrès dans le domaine objectif. Il y a donc progrès, il y a de la satisfaction dans tel ou tel domaine dans lequel l’éducation est experte. L’éducation est experte dans le fait de fournir la connaissance à propos de l’objet et c’est pourquoi il y a progrès dans le domaine objectif. L’éducation ne touche pas le domaine du sujet, et c’est pourquoi le domaine du sujet — le domaine du connaisseur, reste hors de la connaissance. Il est maintenant grand temps de fournir la connaissance du connaisseur en même temps que la connaissance de toutes les disciplines. »

C’est par la pratique régulière de la Méditation transcendantale, bien sûr, que cela peut être accompli systématiquement et sans effort. Il n’est pas nécessaire de changer le système d’éducation, juste d’ajouter des moments consacrés à l’exploration intérieure, à l’expérience du Soi, à permettre à l’esprit de s’apaiser naturellement durant la pratique de la MT pour faire l’expérience de la source de la pensée, réservoir infini d’intelligence et de créativité. Quelques instants au début et à la fin de la journée scolaire suffisent.

Les écoles qui ont déjà adopté cette saine habitude sont transformées : moins de stress, moins de violence, moins d’absentéisme, moins d’échec scolaire. Les étudiants réussissent mieux, apprennent plus facilement, se sentent plus confiants et plus épanouis. L’Education fondée sur la conscience marche partout où elle est adoptée : les résultats positifs ont été confirmés par de nombreuses études scientifiques indépendantes publiées dans des revues renommées.


LS

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :