Publié par : mtgeneve | 4 janvier 2013

Fondation « Dear Prudence »

2590956

En 1968 en Inde, aux bords du Gange, la jeune Prudence médite avec les Beatles à l’ashram de Maharishi Mahesh Yogi. Elle a 18 ans. Les Beatles lui dédient une très belle chanson que presque tout le monde connaît : Dear Prudence. Devenue professeur de MT lors de ce cours, Prudence vit aujourd’hui en Floride et vient de lancer la Dear Prudence Foundation  pour aider les personnes démunies à bénéficier de la MT et des autres programmes de Maharishi.

La mission de la fondation est « d’apporter la sagesse du Soi transcendantal des anciens Rishis de l’Inde à la communauté du yoga autour du monde et à tous ceux qui s’intéressent à un mode de vie plus éclairé. Tous les revenus et donations vont au Fonds de bourses Dear Prudence, un fonds distribuant en fonction du besoin des bourses d’étude aux étudiants de la Méditation transcendantale, aux initiatives éducatives basées sur la conscience et au développement des programmes de Maharishi Mahesh Yogi. »

Premier projet : la réalisation d’un film dont les revenus iront à la fondation, un documentaire sur la Khumb Mela en Inde début 2013. Il s’agit du plus grand rassemblement spirituel sur la planète qui attirera sur les bords du Gange entre 30 et 70 millions de personnes. Pour financer la petite équipe de cinéastes, la Fondation a déjà récolté avec succès les fonds nécessaires.

Le site de la fondation, qui possède aussi une page Facebook, sera officiellement lancé en mars.

Enfant des années soixante

Née à Los Angeles, Prudence Farrow apprend la Méditation transcendantale à l’Université de Californie à Los Angeles en 1966. « J’étais une enfant des années soixante. Une guerre était en cours et le futur du monde avait une importance. Je me sentais perdue et j’avais peur de l’annihilation. Je me demandais, “comment entrer dans cette société qui a perdu le chemin ?” Nous traversions tous une crise identitaire et je cherchais davantage dans la vie, » dit-elle aujourd’hui.

Son frère John Farrow, ainsi que sa sœur aînée l’actrice Mia Farrow s’intéressent aussi beaucoup à la méditation et en janvier 1968, tous trois s’envolent pour l’Inde depuis New York en compagnie de Maharishi Mahesh Yogi, qui enseigne en Occident depuis 1959. But : un cours de professeur de Méditation transcendantale de quatre mois à l’académie de Maharishi à Rishikesh dans les contreforts des Himalayas.

Un cours de méditation devenu légendaire puisque les Beatles, ainsi que d’autres célébrités comme Mike Love des Beach Boys, Donovan, Paul Horn arrivent à Rishikesh les uns après les autres… Et dans la chambre à côté de celle de Prudence, deux jeunes gens en quête comme elle d’un sens plus profond à la vie dans le chaos de la fin des années soixante : John Lennon et George Harrison. Chacun des trois est assigné à veiller au confort des deux autres pendant la durée du cours. « Nous discutions des conférences et nous entraidions, » se rappelle Prudence. « Ils étaient étonnamment normaux … tout à fait les pieds sur terre. »

Prudence prend le cours très au sérieux et passe de nombreuses heures par jour à méditer pour développer les états de conscience supérieurs aussi vite que possible. « Je retournais toujours rapidement à ma chambre après les conférences et les repas pour pouvoir méditer, » se rappelle Prudence, « John, George et Paul voulaient tous s’asseoir ensemble et jouer de la musique et prendre du bon temps alors que moi je me ruais vers ma chambre. Ils étaient tous sérieux, mais simplement pas aussi fanatiques que moi… »

En Inde avec Maharishi Mahesh Yogi et les Beatles en 1968

En Inde avec Maharishi et les Beatles en 1968

On demande à ses amis de s’assurer que tout va bien. John Lennon se demande si peut-être elle était déprimée et écrit pour elle la chanson Dear Prudence, l’invitant à « ouvrir les yeux et sortir jouer, » et la chante devant son bungalow. « Les gens autour d’elle se faisaient du souci, » racontera John plus tard, «…. alors nous avons chanté pour elle. » Cette chanson deviendra l’une des favorites de John Lennon, et la préférée de son fils Julian.

Les Beatles séjournent un certain temps à l’ashram puis reprennent le chemin de leurs obligations de célébrités. Ils reviendront énergisés et auront composé une partie de leurs meilleures chansons en Inde, dont une bonne partie formera leur fameux « Album blanc. » Prudence, ainsi que Mike Love et nombre d’autres participants, resteront jusqu’au bout et deviendront professeurs de MT.

Prudence rentre aux Etats-Unis et commence à enseigner la MT, d’abord en Californie puis en Floride avec son mari Albert, professeur de MT comme elle,  qu’elle épouse en 1970. Mais elle retournera plusieurs fois en Inde, entre autres en 1970 pour continuer à étudier avec Maharishi, puis plus tard dans le cadre de ses études universitaires, résidant pendant deux ans avec des familles indiennes.

Prudence aujourd’hui

« Chère Prudence » et son mari vivent maintenant à Seagrove Beach en Floride, entourés de leurs trois enfants et quatre petits-enfants. Prudence continue à pratiquer la MT et l’a enseignée à des milliers de personnes. En 2007, elle a obtenu un doctorat en Etudes de l’Asie du Sud et sanskrit de l’Université de Californie à Berkeley, où elle a aussi enseigné. Elle a aussi publié divers livres et articles et produit des films et pièces de théâtre.

Prudence souhaite que les gens comprennent mieux l’importance de la méditation : « La MT vient du Yoga ; c’est une technique de développement personnel dont le but ultime est de devenir une personne plus éclairée. Elle ne va pas à l’encontre de la religion et tout le monde peut la pratiquer, même les enfants. Elle vous met en contact avec cette partie de vous qui est silencieuse et c’est ce dont nous avons besoin pour être plus heureux, paisibles et harmonieux . . . Cela apporte un grand soulagement. Dans les années soixante, tout le monde s’intéressait à la méditation, et maintenant cet intérêt revient. Nous avons maintenant une période d’ouverture à la méditation, » expliquait-elle récemment à NewsHerald.com.

Et lorsqu’on lui demande quel effet ça fait d’être « l’héroïne » d’une chanson des Beatles ? « C’est un grand honneur, » répond-elle tout simplement.

LS — Références principales : Newsherald.com (5 nov. 2010), PopHistoryDig.com, Wikipedia.

Dear Prudence

Dear Prudence, won’t you come out to play
Dear Prudence, greet the brand new day
The sun is up, the sky is blue
It’s beautiful and so are you
Dear Prudence won’t you come out to play

Dear Prudence open up your eyes
Dear Prudence see the sunny skies
The wind is low the birds will sing
That you are part of everything
Dear Prudence won’t you open up your eyes?

Look around round round
Look around round round
Oh look around

Dear Prudence let me see you smile
Dear Prudence like a little child
The clouds will be a daisy chain
So let me see you smile again
Dear Prudence won’t you let me see you smile?

Dear Prudence, won’t you come out to play
Dear Prudence, greet the brand new day
The sun is up, the sky is blue
It’s beautiful and so are you
Dear Prudence won’t you come out to play

Traduction française

Chère Prudence, ne veux-tu pas sortir pour jouer
Chère Prudence, salue le jour qui se lève
Le soleil est en haut, le ciel est bleu
C’est beau et tu es belle aussi
Chère Prudence, accepteras-tu de
sortir et jouer

Chère Prudence, ouvre grand tes yeux
Chère Prudence, regarde les cieux ensoleillés
Le vent est faible, les oiseaux vont chanter
Que tu fais partie de tout cela
Chère Prudence, accepteras-tu d’ouvrir les yeux ?

Regarde autour de toi
Regarde autour de toi
Regarde autour de toi

Chère Prudence, laisse-moi voir ton sourire
Chère Prudence, comme un petit enfant
Les nuages seront une guirlande de fleurs
Alors laisse-moi te voir sourire encore
Chère Prudence, accepteras-tu de me laisser te voir sourire ?

Chère Prudence, ne veux-tu pas sortir pour jouer
Chère Prudence, salue le jour qui se lève
Le soleil est en haut, le ciel est bleu
C’est beau et tu es belle aussi
Chère Prudence, accepteras-tu de sortir et jouer.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :