Publié par : mtgeneve | 29 août 2012

Réédition de La Science de l’Etre et l’Art de Vivre

Voilà longtemps que nous l’attendions : l’œuvre fondamentale de Maharishi Mahesh Yogi, La Science de l’Etre et l’Art de Vivre — la Méditation transcendantale, est maintenant rééditée chez Favre (Lausanne).

Nous présentons ci-dessous quelques extraits de ce livre qui s’adresse à toute personne désireuse de comprendre ce qu’est la vie et comment développer naturellement et systématiquement son plein potentiel. Une souscription permet de commander le livre à prix avantageux auprès de l’Institut jusqu’au 30 septembre 2012.

Publiée tout d’abord en anglais en 1963, La Science de l’Etre et l’Art de Vivre permet à Maharishi de mettre par écrit son enseignement et de présenter sa vision d’une « nouvelle humanité, développée dans toutes les valeurs de la vie : physique, mentale, matérielle, spirituelle. » Cette œuvre au message pratique et universel a depuis inspiré des millions de personnes à transformer positivement leur vie. Rapidement traduite en français et plusieurs fois rééditée, La Science de l’Etre et l’Art de Vivre était malheureusement épuisée dans notre langue depuis de nombreuses années.

C’est en 2005 déjà que les Editions Favre de Lausanne nous contactent et proposent de la rééditer. Suit un travail long mais nécessaire de révision de la traduction française pour assurer une correspondance parfaite avec l’original anglais, et une mise à jour des annexes. Il faut saluer ici le travail minutieux de longue haleine de Mme Claude Newell-Lesslauer de notre Institut : sans sa persévérance, nous ne pourrions aujourd’hui annoncer cette réédition. Nos remerciements vont aussi à M. Bernard Jamois (professeur de MT en France) et à Mme Lidiane Quaglia des Editions Favre.

QUELQUES EXTRAITS

Une vie vécue dans la plénitude

La Science de l’Être et l’Art de Vivre réunit à la fois la sagesse pratique de la vie intégrée telle qu’elle fut exposée par les Ṛishi védiques de l’Inde ancienne et la pensée scientifique du monde occidental d’aujourd’hui.

Cet ouvrage présente la conception d’une vie vécue dans la plénitude. Il propose une méthode pouvant convenir aux hommes du monde entier, et dont le but est d’enrichir tous les aspects de leur vie quotidienne. Il traite de l’essence même de tous les problèmes de la vie et suggère une solution capable de supprimer toute souffrance.

Ce livre expose une thèse pratique de la vie intégrée, cet idéal abstrait auquel les sciences, les religions et les penseurs métaphysiques ont toujours aspiré. Cette thèse permettra à tout homme d’harmoniser sa vie spirituelle intérieure avec les splendeurs de la vie matérielle extérieure et de trouver Dieu en lui-même.
(Introduction, p. 9)

Le karma et l’Etre

Il est possible à l’homme de vivre dans le domaine de l’action et néanmoins de vivre simultanément une vie de liberté éternelle, dans la conscience-béatitude de l’Être absolu ; il est possible à un homme d’agir dans ce monde avec un maximum d’intérêt, et néanmoins de vivre simultanément dans la conscience-de-Dieu, unissant de ce fait les valeurs absolues et relatives de l’existence. Révéler cela à l’humanité est le but de ce livre.

Il faut garder présent à l’esprit le fait que la science de l’Être, bien que complète dans sa théorie, est avant tout une science appliquée qui ne donne des résultats que lorsqu’elle est mise en pratique. Chacun de nous peut faire l’expérience de cet état de l’Être et créer dans sa vie un état de liberté éternelle, tout en connaissant une plus grande réussite dans tous les domaines de l’activité.                                                                                (Le karma et l’Être, p. 35)

Le but de la vie

Vivre dans la liberté, tel est le but de la vie humaine. Si l’homme n’est pas à même de vivre dans la liberté, le but même de la vie est obscurci. L’homme est né pour vivre une vie parfaite, embrassant toutes les valeurs du divin absolu et transcendantal : l’énergie, l’intelligence, la puissance, la paix et la béatitude infinies, en même temps que les valeurs illimitées du monde de la multiplicité dans l’existence relative. Il est né pour faire passer l’abondance de l’état absolu de la vie dans le monde de l’existence relative.

La vie de l’homme est destinée à servir de pont entre l’intelligence divine et l’ensemble de la création. Elle a pour but d’accroître la puissance, l’intelligence, l’abondance et le bonheur divins, et de les communiquer à toute la création. Tel est le but suprême de la vie de l’homme. L’homme a la chance d’être doté de la faculté d’atteindre cet état en élargissant la capacité consciente de son esprit et en contactant de façon consciente le domaine de l’énergie, de la paix et du bonheur absolus ainsi que le domaine d’abondance de la conscience divine éternelle.

Tout homme est capable de répandre la splendeur divine à travers la créa­tion tout entière. Il est capable de projeter toutes les valeurs de l’Absolu dans le monde de l’existence relative pour en faire jouir toutes les créatures et pour glorifier la totalité de la création de Dieu. Chaque homme est capable de vivre une vie de plénitude. S’il ne le fait pas, il attire la honte sur lui et fait injure à la gloire du Dieu tout-puissant, présent en lui et autour de lui.

Ce livre est une invitation adressée à chaque homme sur terre pour qu’il commence à vivre la conscience divine de l’Absolu et, en l’exprimant à travers toutes ses activités dans le monde de la diversité, pour qu’il en jouisse lui-même et qu’il la rayonne vers les autres pour leur plus grand bien.
(Le but de la vie, p. 54-55)

Extrait de la postace du Dr. Bevan Morris, président de l’Université Maharishi de Management

Quand le présent livre a été écrit [en 1963], la science moderne n’avait pas encore entrevu l’existence d’un champ unique et universel à la base de tous les phénomènes naturels, même si, quelques décennies plus tôt, la découverte de ce champ unifié de la loi naturelle avait été l’objet des dernières recherches scientifiques d’Einstein. Cependant, au début des années 1990, le champ unifié de la loi naturelle était devenu le centre d’intérêt principal de la physique théorique, et l’on peut désormais dire que la science moderne a eu un aperçu du champ de l’Être transcendantal pur. […]

Mais sur un point crucial, ce livre est encore très en avance sur la tradition objective de la recherche scientifique moderne, à savoir que pour la science moderne, la théorie du champ unifié de la loi naturelle est une abstraction mathématique, belle et profonde certes, mais dénuée d’incidence sur la vie pratique. Pour Maharishi et la tradition védique, la découverte de l’Être – le champ unifié de la loi naturelle – est la découverte la plus concrète et la plus utile qui ait jamais été faite. Son importance dans la vie pratique vient de ce que tout être humain, où qu’il se trouve, peut très facilement avoir accès à l’Être pur et avoir recours à son potentiel illimité pour que sa vie quotidienne soit remplie de joie et couronnée de succès. Ce résultat est obtenu sans effort par la pratique biquotidienne de la technique de Méditation Transcendantale de Maharishi.
(Postface, p. 301)

Publicités

Responses

  1. […] Article sur la Science de l’Etre et l’Art de Vivre et extraits de l’oeuvre […]

  2. […] Article sur La Science de l’Etre et l’Art de Vivre et extraits de l’oeuvre […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :