Publié par : mtgeneve | 1 mars 2012

Maharishi : « une promesse pour la famille humaine »

Vivre la conscience illimitée dans la vie quotidienne

En 1972, Maharishi donnait une conférence historique à Jones Hall (Houston, Texas, Etats-Unis) sur le thème « Une promesse pour la famille humaine. » Nous vous en proposons un extrait vidéo (Maharishi s’exprime en anglais) suivi de la traduction française :

Traduction française :

La conscience de félicité est le but de toute activité

« La nature de l’esprit est d’aller vers un domaine de plus grand bonheur. Tous les courants de l’esprit sont dans la direction d’un plus grand bonheur, d’un plus grand bonheur. Profondément à l’intérieur de soi, la source de la pensée est cette conscience illimitée, la conscience illimitée. Sa nature est félicité.

Cette conscience de félicité est le but de tous les courants d’activité — le but de tous les canaux d’activité. Où que l’on aille, quoi que l’on fasse, c’est dans la direction d’un plus grand bonheur. Le progrès est toujours dans la direction de plus et plus, dans la direction du plus grand bonheur. Et pour cette raison l’esprit prend cette direction spontanément, pas par la pratique.

La nature de l’esprit nous amène naturellement au transcendant, la pratique établit la conscience illimitée en permanence

« J’insiste sur la nature dénuée d’effort de la Méditation transcendantale. Ce n’est pas la pratique de prendre cette direction qui réussit. Ce n’est pas la pratique, mais c’est la nature même de l’esprit de se déplacer dans la direction d’un plus grand bonheur qui prend l’esprit spontanément, complètement sans effort, et lui donne ce statut de la conscience illimitée. Ceci est parce que la nature même de la vie est de progresser dans la direction de plus et plus ; et cet illimité est plus que le plus. La simple technique permettant d’amener naturellement la conscience à ce domaine illimité de la vie réussit à maintenir cet illimité — pour cela la pratique est nécessaire.

La pratique n’est pas nécessaire pour atteindre le but [la conscience transcendantale]. La pratique est nécessaire pour tirer le but hors du domaine transcendantal et l’amener dans le domaine de l’activité. Et cela est pourquoi nous méditons matin et soir, et nous plongeons ensuite dans l’activité, et à nouveau répétons l’expérience matin et soir, et à nouveau nous répétons l’expérience de l’activité. Ainsi l’activité et la méditation, alternées — cette pratique établit un état permanent de conscience illimitée, quoi que nous fassions alors. Et tel est l’état de vie que chacun doit vivre maintenant avec cette connaissance.

La conscience illimitée englobe spontanément l’harmonie dans tous les divers aspects de la vie

« Les gens qui connaissent la réussite — prenez l’exemple d’une architecte : lorsqu’il s’assied à sa table, son esprit doit incorporer tant d’éléments différents. Quels matériaux sont disponibles sur le marché ; quel est le site — la structure doit convenir à l’arrière-plan des collines ou de la plaine ; quel est l’impact du vent à cet endroit ; et s’il y a des tremblements de terre, quels chocs, quelle force ? Il doit tenir compte d’innombrables aspects, et considérant tout cela, en englobant tant de valeurs différentes, avec un grand plaisir il dit  que ceci devrait être la structure, de cette façon, de cette façon.

Un état d’esprit calme, apaisé et par conséquent englobant peut assimiler tout ensemble tant d’aspects divers et produire une harmonie à partir de ces aspects — tous ces divers aspects combinés ensemble mènent à un maginfique projet. Mais si son esprit n’est pas capable d’englober tout cela, il créera quelque chose de beau, mais en perdant quelque chose de beau quelque part, ici ou là.

La conscience est cultivée pour être à l’aise avec toute chose, pour enrichir toutes les phases de la vie

« La vie est un composé d’innombrables diversités. Chaque être humain a tant de phases dans son activité — tant d’objets d’amour, tant de domaines de bonheur, les relations sont innombrables — et chaque aspect doit être de la plus grande qualité. Cela ne peut être accompli sur la base de la pensée et de la planification pour chaque domaine, non. Il faut cultiver cette conscience qui est à l’aise avec toute chose. Et cela, c’est cette conscience illimitée qui ne connaît pas de restrictions et qui soutient l’aptitude à se concentrer de façon très pénétrante sur tout point dont on s’occupe.

Ceci est la connaissance qui manquait. C’est la connaissance de la valeur fondamentale de la vie — comment nous pouvons manier quelque chose qui est à l’intérieur de nous, et quelque chose qui est à la base de toutes nos activités de pensée et d’action. Ce quelque chose est caché à notre vue. Par une procédure naturelle, nous ouvrons notre conscience à cela et enrichissons ainsi toutes nos aspirations, toutes nos activités. Il est avantageux de passer 15 à 20 minutes à cela matin et soir. »

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :