Publié par : mtgeneve | 28 septembre 2011

Diminuer l’hyperactivité par la MT

Les enseignants connaissent bien aujourd’hui les difficultés liées au trouble de déficit d’attention et hyperactivité (TDAH). Mais sa gestion reste problématique, tant au niveau du comportement de l’élève concerné qu’au niveau de son apprentissage. Des expériences récentes montrent pourtant que la technique de Méditation transcendantale peut apporter une aide précieuse. Une étude publiée en juillet 2011 dans Mind & Brain, The Journal of Psychiatry (Vol 2, No 1) fait état d’un meilleur fonctionnement du cerveau et d’une diminution des symptômes du TDAH chez des élèves pratiquant la MT.

Cette étude, menée sur une période de six mois dans une école indépendante pour enfants souffrant de difficultés liées au langage à Washington, D.C., a montré un meilleur fonctionnement général du cerveau, un meilleur traitement des données par le cerveau, et de meilleures aptitudes liées au langage chez les élèves méditants. Les jeunes étaient attribués au hasard au groupe expérimental (MT) ou à un groupe contrôle. L’étude impliquait notamment des mesures électroencéphalographiques de l’activité du cerveau des élèves occupés à des tâches complexes sur un ordinateur, ainsi qu’un test de maîtrise du langage impliquant une variété de composantes cognitives comme la connaissance du vocabulaire, l’orthographe, l’attention.

Selon le docteur Fred Travis, l’un des auteurs de l’étude, les tests électroencéphalographiques aident à diagnostiquer le TDAH, qui est lié à une activité trop forte des ondes theta qui bloque des informations importantes, et à une activité beta trop basse qui affecte la capacité de concentration. D’autres études ont montré un développement du cerveau plus lent  chez les jeunes souffrant de TDAH ainsi qu’une aptitude réduite à gérer le stress. La technique de MT, dont on sait qu’elle améliore le fonctionnement du cerveau et réduit le stress, était donc un choix logique pour cette étude : « nous voulions savoir si elle aurait ce même effet dans le cas du TDAH et si oui, si cela améliorerait aussi les symptômes du TDAH » explique une autre auteure de l’étude, Sarina Grosswald, docteure en éducation.

Dr Sarina Grosswald

Des décennies de recherche ont montré que la pratique de la MT apporte un état unique « d’éveil au repos » dans le corps et l’esprit, une expérience associée avec une activité métabolique plus élevée dans les zones frontales et pariétales du cerveau, indiquant un état alerte, avec une activité métabolique réduite dans le thalamus, qui régule la stimulation et l’hyperactivité. Grâce à la pratique régulière de la MT, le cerveau maintient cet état de repos alerte durant la journée, permettant aux élèves souffrant de TDAH de mieux se focaliser sur leurs tâches.

« Les médicaments stimulants sont très bénéfiques pour certains de mes patients souffrant de TDAH, » explique le Dr Stixrud, « mais le nombre d’enfants qui bénéficient beaucoup des médicaments sans effets secondaires significatifs est relativement petit. Le fait que la MT semble améliorer l’attention et les fonctions exécutives, tout en réduisant significativement le stress sans effets secondaires négatifs, est clairement très encourageant. »

Référence : PsychCentral, July 27, 2011

Document vidéo de la chaîne TV ABC7 News sur le progrès de l’étude durant les trois premiers mois :

Site Internet en anglais sur les bienfaits de la MT pour les personnes souffrant de  TDAH :  http://www.adhd-tm.org/

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :