Publié par : mtgeneve | 3 février 2011

La MT à l’école

La MT à l’école : une idée dont le temps est venu !

Fondée il y a presque 25 ans, l’Ecole Maharishi du Lancashire (non loin de Manchester) a été la première en Europe à mettre l’accent sur le développement du potentiel intérieur des élèves par des moments quotidiens de Méditation transcendantale. Aujourd’hui plus de 750 écoles, collèges ou universités dans le monde font de même et constituent des modèles pour l’éducation du futur.

Mettre l’élève au centre, encourager une éducation humaniste, déployer les ressources cachées des jeunes, voilà des idéaux déjà anciens et parfois galvaudés. Et face aux problèmes que connaît le monde de l’éducation aujourd’hui, on peut certainement faire mieux. Il faut donner accès au potentiel intérieur d’intelligence et de créativité pour donner le goût d’apprendre, rendre les élèves réceptifs, et combattre la frustration, l’ennui, le stress et la violence qui minent l’école.

Pour certains, en Suisse comme ailleurs, l’idée d’inclure des moments de méditation dans la journée scolaire peut encore sembler saugrenue, voire révolutionnaire. « Mes élèves ne font déjà rien de la journée, » se lamentait un directeur d’école de Johannesburg, « et vous voudriez encore institutionnaliser des moments où ils ne font rien ? » Bien sûr, l’expérience de la Méditation transcendantale est très différente de simplement « ne rien faire, » comme l’a ensuite compris ce directeur quand il a lui-même appris la technique de MT et remarqué le gain d’énergie, de clarté de pensée, de calme.

La MT s’est intégrée dans de nombreuses écoles durant les 40 dernières années : plus de 235’000 élèves et étudiants pratiquent aujourd’hui la MT dans 750 écoles de 49 pays. C’est en Inde et en Amérique du Sud que l’on en compte le plus. En Europe, en plus de l’école de Skelmersdale, de telles institutions existent aux Pays-Bas, en Irlande, en Espagne, au Danemark et en Italie.

La recherche scientifique comme l’expérience des élèves et des enseignants confirment des bienfaits tangibles : moins de stress, une plus grande facilité de concentration et d’apprentissage, de meilleurs résultats et une meilleure ambiance scolaire, un fonctionnement plus complet du cerveau, moins d’absentéisme, de violence ou de consommation de drogues.

L’école Maharishi du Lancashire, petite institution privée, compte aujourd’hui 80 élèves de 4 à 16 ans qui bénéficient de petites classes, d’enseignants dévoués et expérimentés, et d’une atmosphère  qui favorise l’apprentissage et l’épanouissement. L’école a une politique d’admissions très ouverte, ce qui signifie qu’elle accueille aussi des élèves en difficulté qui sont transformés par la pratique de la MT et commencent à réussir mieux et à aimer l’école. « Le programme des cours exceptionnel répond aux besoins de tous les élèves en se concentrant sur leurs besoins individuels et le développement de toute la personne, » note le rapport Ofsted (Office for Standards in Education – agence d’inspection scolaire étatique) de 2009. « Les élèves sont calmes, confiants, pleins d’assurance, polis et respectueux. Ils sont avides de gagner de la connaissance et des aptitudes et ont du plaisir à apprendre, » remarque encore le même rapport.

Derek Cassells

Derek Cassells, directeur de l’école, est un expert en Education fondée sur la conscience (EFC), comme on appelle le système d’éducation qui place, grâce à la technique de MT, le développement de la capacité consciente et de l’intelligence créatrice au centre de son programme. Nous avons eu la chance d’accueillir M. Cassells à Genève en 2006 pour un séminaire très apprécié sur l’EFC et son école, au domaine de Penthes. Il avait à la même occasion animé un atelier de formation des enseignants dans une grande école privée et partagé avec une passion contagieuse son expérience de l’apport de la méditation dans la journée scolaire.

En Suisse, tout est en place pour ouvrir des écoles intégrant la pratique de la MT mais comme les Suisses ne sont guère des pionniers, un peu de temps est peut-être encore nécessaire pour assurer suffisamment d’élèves et les bases financières nécessaires pour démarrer. Il faut dissoudre certains préjugés, expliquer  que la Méditation transcendantale n’est pas une pratique religieuse, qu’elle n’implique pas de changer de mode de vie, faire comprendre ses bienfaits immenses pour les jeunes et sa place dans l’éducation, sans oublier tout ce qu’elle apporte aux enseignants…

LS

Publicités

Responses

  1. […] Voir aussi sur ce blog : La MT à l’école : une idée dont le temps est venu ! […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :