Publié par : mtgeneve | 8 octobre 2010

Les primes maladie prennent encore l’ascenseur !

UNE SOLUTION A L’AUGMENTATION DES COUTS DE LA SANTE ?

Dessin de Pancho emprunté au blog PDC-Carouge

Combien vais-je devoir payer en 2011? Comment trouver une caisse maladie moins chère ? Quelle est l’assurance la plus avantageuse à Genève?

Comme chaque automne, les Suisses apprennent que leur prime d’assurance maladie va augmenter : 6,5% en moyenne pour 2011. S’ensuivent dans les foyers des calculs budgétaires et une course effrénée pour trouver un assureur moins cher, dans les délais.

Quel rapport avec notre Centre d’enseignement ?

Etonnant mai vrai : des études scientifiques sérieuses menées aux Etats-Unis et au Québec révèlent que les personnes qui pratiquent la technique de Méditation transcendantale ont une consommation médicale bien au-dessous de la moyenne. Donc, si cette pratique était suffisamment répandue, elle résulterait en des économies colossales pour les caisses maladie. Une solution simple et élégante pour enrayer la spirale infernale des coûts de la santé.

Sachant que la MT apporte un profond repos et dissout le stress, et que le stress est l’une des causes principales des problèmes de santé, il est finalement très logique de constater que les méditants MT sont moins malades que la moyenne. Que disent en bref les études mentionnées plus haut ?

Une première étude à large échelle, publiée dans la revue Psychosomatic Medicine en 1987, a suivi l’utilisation des soins médicaux de 2000 personnes pratiquant la MT, en comparaison avec un groupe témoin d’assurés de la même caisse maladie, Blue Cross/Blue Shield aux Etats-Unis, apparié en termes d’âge, d’éducation, d’activité professionnelle, etc. Résultat, une consommation médicale réduite de plus de moitié pour les personnes pratiquant la MT : 56% moins d’hospitalisations et 50% moins de visites chez le médecin. Les statistiques par maladie indiquent par exemple chez les méditants 87,3 moins de problèmes cardiaques ainsi que 55% moins de tumeurs et de maladies du système nerveux.

Une seconde étude, menée au Québec, a confirmé cet effet et a montré qu’il ne peut venir du fait que ceux qui pratiquent la MT seraient d’une manière ou d’une autre en meilleure santé avant de commencer à méditer. Publiée dans le American Journal of Health Promotion en 1996, cette seconde étude a comparé le coût des soins de santé pour 677 personnes inscrites aux caisses d’assurance santé de l’état du Québec pendant les trois années avant et les trois années après l’apprentissage de la MT. Les dépenses pour soins de santé avant d’apprendre la MT étaient les mêmes que celles d’autres personnes. Ceux qui pratiquent la MT ne sont donc pas différents des autres avant d’apprendre.

Cependant, après l’apprentissage de la MT, les dépenses de santé ont commencé à diminuer, en moyenne 5 à 7% chaque année. La diminution la plus importante a été constatée chez les personnes qui avaient précédemment dépensé le plus. Pour ces utilisateurs intensifs de soins, la MT a réduit les dépenses de 18% chaque année, avec une diminution totale des dépenses de 54% à la fin des trois années de l’étude, un résultat comparable aux chiffres de l’assurance maladie américaine.

Ces deux études, et beaucoup d’autres, indiquent chacune à leur façon que la technique de Méditation transcendantale est de l’or pour notre santé et notre qualité de vie. Elles montrent aussi l’ économie importante réalisée, en moyenne, par les caisses maladie lorsqu’un de leurs assurés commence la MT et proposent ainsi un moyen de diminuer la consommation médicale et d’enrayer ainsi l’augmentation des primes d’assurance.

Mettons cette méthode simple et universelle à disposition (sur une base volontaire bien sûr) dans les écoles, dans les entreprises, pour les fonctionnaires, etc. et nous constaterons une diminution des coûts de la santé, même dans le cas (souhaitable) d’une prise en charge des cours MT par les caisses maladie. Rappelons enfin que ces études ont largement circulé et il est difficile de penser que les décideurs en matière de santé n’en connaissent pas le contenu et les implications. Alors ? Il faut surmonter le scepticisme, le conservatisme, accepter des possibilités nouvelles. Il suffirait d’un peu de courage politique pour mettre en œuvre cette solution et en recueillir rapidement les fruits…
LS

Références :
1. Orme-Johnson DW, 1987, Medical care utilization and the Transcendental Meditation program. Psychosomatic Medicine 49:493-507.
2. Herron RE, Hillis SL, Mandarino JV, Orme-Johnson DW, Walton KG, 1996,
The impact of the Transcendental Meditation program on government payments to physicians in Quebec. American Journal of Health Promotion 10(3):208-216.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :